RTFlash

Espace

Mars : un volcan géant a fait basculer la planète rouge il y a trois milliards d'années !

Des chercheurs français du CNRS, des universités de Toulouse, Pierre-et-Marie-Curie, Paris-Diderot ainsi que l’Université d’Arizona ont publié une étude qui montre que la croûte et le manteau de Mars auraient basculé du nord vers le sud il y a de 3 milliards à 3,5 milliards d’années, soit durant l’enfance de cette planète âgée alors d’un milliard d’années, une époque considérée comme propice à l’apparition de la vie. Cette rotation est loin d’être mineure : la surface a bougé d’environ 20 à 25 degrés de latitude. Sur Terre, ce serait comme déplacer Paris au niveau du tropique.

Ce n’est pas l’axe de rotation de la planète qui a changé mais bien la position de la croûte et du manteau de Mars, autour de son noyau. Ce phénomène appelé « obliquité » n’avait jamais été démontré avant la publication des travaux de l’équipe du CNRS, publiés le 2 mars 2016 dans la revue Nature.

« C’est comme si la chair d’un abricot tournait autour de son noyau », résume joliment Sylvain Bouley (université Paris-Sud, laboratoire de géosciences Geops), premier auteur de l’étude publiée par Nature.

Ce grand basculement est en réalité la conséquence du développement d’un volcan, appelé Tharsis. « C’est un dôme énorme qui fait 5000 km de diamètre, 12 km d’épaisseur et pèse 1 milliard de milliards de tonnes ». Naturellement, la planète a cherché à compenser ce déséquilibre en cherchant à positionner cette excroissance imprévue sur son équateur. « C’est comme si vous mettiez un gros poids sur votre tête. Elle va vite basculer d’un côté », poursuit le chercheur.

Une fois le point d’équilibre trouvé, la planète s’est stabilisée, avec des conséquences à long terme que les scientifiques tentent d’analyser. Ce mouvement majeur offre aussi une réponse à quelques mystères que les scientifiques se pressent d’analyser : « On sait que cela a déformé les rivières et on sait pourquoi elles sont là où on les observe aujourd’hui » indique Sylvain Bouley. Cela explique aussi pourquoi certains réservoirs souterrains de glace se situent loin des pôles de Mars, puisque ceux-ci ont bougé.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jack Teste-Sert

    30/05/2016

    C'est renverse-cendres... !§!

  • Poster un nouveau commentaire

back-to-top