RTFlash

Diagnostic du cancer du sein : l'ordinateur fait presque aussi bien que le radiologue !

Une équipe d’ingénieurs de l’Université du Beth Israel Deaconess Medical Center (BIDMC) et de la Harvard Medical School (HMS) a conçu une intelligence artificielle capable de détecter le cancer du sein en observant et analysant des images de la pathologie.

Les développeurs ont utilisé une technique d’apprentissage profond, aussi appelé « deep learning », qui a consisté à présenter plusieurs centaines d’images à l’ordinateur qui lui ont permis, à terme, de détecter les symptômes de la maladie. Ainsi, en analysant des photographies de ganglions lymphatiques — qui participent notamment à la production d’anticorps — le logiciel était en mesure de différencier les cellules saines et cancéreuses.

Les ingénieurs ont eu l’occasion de démontrer l’efficacité de leur intelligence artificielle lors du Symposium international de l’imagerie biomédicale (ISBI) qui a eu lieu du 13 au 16 avril dernier et ils viennent de publier un rapport analysant les résultats. Avec un taux de précision de 92 %, l’IA a prouvé que sa capacité à diagnostiquer le cancer du sein était très poussée. Même si pour les cancérologues humains, ce chiffre est plus élevé et tourne autour de 96 %, les résultats sont très encourageants.

D’autant plus que, selon Andrew Beck du BIDMC, les expertises combinées des médecins et de l’intelligence artificielle atteindraient un taux de réussite de 99,5 %. « Nos résultats montrent que ce que l’ordinateur est en train de faire est vraiment intelligent et que la combinaison des interprétations humaines et de l’informatique se traduira par des diagnostics plus précis et cliniquement plus utiles pour guider les décisions de traitement », ajoute l’ingénieur. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Engadget

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top