RTFlash

Vivant

Une bonne condition physique prévient le risque de démence chez les femmes

Selon une étude suédoise réalisée par des chercheurs de l'Université de Göteborg en Suède, les femmes qui affichent une bonne condition physique à l'âge de 50 ans ont jusqu'à 90 % de risque en moins d'être atteintes de démence en vieillissant comparativement aux femmes en moyenne forme physique. Ces recherches confirment donc de manière robuste le lien entre le niveau de condition physique, mesuré par la capacité cardiovasculaire, et la prévention du risque de démence.

En améliorant sa condition physique après 50 ans, il est possible de retarder et même de prévenir la démence, s'enthousiasme Helena Hörder, auteure principale de l'étude. Pour étudier cette association, les scientifiques ont fait passer un test d'exercice physique en 1968 à 191 femmes âgées en moyenne de 50 ans. Il s'agissait de pédaler sur un vélo jusqu'à "épuisement" afin de mesurer le pic de l'activité cardiaque enregistré à un niveau d'effort de 103 watts, indique l'étude.

Près de 20 % des participantes (40) ont montré des niveaux élevés d'aptitude, atteignant un degré d'effort de 120 watts ou plus, tandis que près de la moitié (92) avaient une condition physique moyenne, relève l'étude. Moins d'un tiers (59) ont dû stopper l'exercice à cause de problèmes de santé (hypertension, douleur à la poitrine, problèmes cardiovasculaires) ou affichaient une condition physique basse (en dessous de 80 watts).

Seules 5 % des femmes en très bonne condition physique ont développé de la démence, contre 25 % des femmes en moyenne forme physique et 32 % des femmes en moins bonne santé, indique l'étude qui a évalué les signes de démence à six reprises entre 1974 et 2009, soit 44 ans après le test d'effort.

Les résultats les plus surprenants concernent la différence significative entre les femmes en très bonne condition physique et celles en moyenne forme physique. Comparativement, le risque est diminué de 88 % chez les premières. L'étude montre également que les femmes en meilleure condition physique ont développé des signes de démence à l'âge de 90 ans, soit 11 ans plus tard en moyenne que les femmes qui affichaient une condition physique moyenne. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Neurology

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Pouvoir prédire l'autisme

    Pouvoir prédire l'autisme

    Depuis plusieurs années, la recherche en neurobiologie tente d’'identifier des marqueurs précoces décelables avant l'’apparition des premiers symptômes de troubles ...

  • Le lien biologique stress-dépression mieux compris

    Le lien biologique stress-dépression mieux compris

    Des chercheurs américains menés par Caroline Ménard, de l’Université Laval, et Scott J. Russo, de l’Université Mount Sinai (New York), ont découvert que le stress réduit l’étanchéité de la « ...

  • Une relation entre la surdité et la maladie d’Alzheimer

    Une relation entre la surdité et la maladie d’Alzheimer

    Des chercheurs américains du Centre Johns Hopkins, spécialisé sur le vieillissement et la santé, ont mis en évidence un lien surprenant mais solide entre la perte auditive ...

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top