RTFlash

Avenir

Après votre opération n'oubliez pas de répondre au robot…

D'ici la fin de l'année, les patients de l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) recevront sur leur smartphone des SMS destinés à les guider avant leur opération chirurgicale puis à prendre ensuite de leurs nouvelles. Pour les hôpitaux, qui ont pour objectif de réaliser 60 % des actes chirurgicaux dans la journée, contre 45 % actuellement, le gain de temps est précieux puisqu'il n'y a pas besoin de mobiliser des agents hospitaliers pour écrire ces messages.

Pour améliorer le suivi pré et post-opératoire, un chatbot envoie aux patients des sms à des heures et dates définies, recueille les réponses sms des patients et ne communique au médecin que les réponses anormales ou les non-réponses. Ainsi, si votre niveau de douleur est anormalement élevé ou que vous faites de la température, le médecin reçoit une alerte par mail, tandis qu'il n'est pas inquiété si tout va bien. Et en cas d'absence de réponse du patient dans l'heure qui suit l'envoi du SMS, une alerte se déclenche. Conçu par Calmedica, Memoquest, lancé en 2014, équipe déjà une centaine d'hôpitaux publics et privés en France.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Calmedica

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top