RTFlash

Matière

Vers la détection précoce olfactive des maladies ?

La firme japonaise Toshiba, spécialisée dans l'électronique des appareils domestiques, a présenté le prototype d'un outil diagnostic d’un nouveau genre : un analyseur d’haleine. Cet appareil pourrait aider à l’avenir les médecins à repérer certaines maladies.

En utilisant un dispositif électronique d'analyse des molécules par un faisceau laser infrarouge, cet outil est capable de quantifier la présence d'acétaldéhyde, de méthane ou encore d'acétone, caractéristiques de certaines pathologies (diabète, problèmes stomacaux...).

Comme d'autres fluides corporels, l'haleine contient aussi des informations médicales, comme des métabolites produits par le métabolisme du corps. Ces molécules sont assez petites pour passer du sang aux voies respiratoires et se retrouvent ainsi dans le souffle en quantités infimes. Or, il  existe une corrélation importante entre ces molécules et la présence de certaines pathologies.

L'acétaldéhyde serait par exemple caractéristique des maux de tête ; l’acétone pourrait être le signe d'un diabète et de risques d’obésité et le méthane révèlerait des problèmes digestifs. Les différents gaz composant l'haleine sont mesurés grâce à une analyse du spectre des molécules.

Toshiba va à présent tester cliniquement son prototype en hôpital pour en évaluer l'efficacité et l'aptitude à détecter certaines maladies, en complémentarité avec les outils d'analyses classiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

InventorSpot

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les pesticides participent au déclin des abeilles

    Les pesticides participent au déclin des abeilles

    Des chercheurs de l’Université d’Almeria (UAL) démontrent que l’exposition des abeilles aux pesticides affecte leurs fonctions cérébrales, en provoquant une baisse des ...

  • Produire de l'hydrogène en milieu neutre

    Produire de l'hydrogène en milieu neutre

    Des chercheurs des universités de Toronto (Canada) et de Berkeley (Etats-Unis) ont développé un nouveau type de catalyseur qui ouvre la voie vers la production d' l'hydrogène (H2) à partir de l'eau ...

  • Synthèse d’ammoniac à partir d’azote et d’eau

    Synthèse d’ammoniac à partir d’azote et d’eau

    C'est une véritable révolution dans le domaine de la chimie : une équipe de chercheurs de l’Université de Tokyo, menée par le Professeur Yoshiaki Nishibatashi, a réussi, en première mondiale, à ...

Recommander cet article :

back-to-top