RTFlash

Vivant

Une vaste étude scientifique confirme l'absence de lien entre vaccination et autisme

Une vaste étude, d'une ampleur sans précédent, vient à nouveau de confirmer qu'il n’existe aucun lien entre vaccins et autisme, y compris chez les enfants qui courent un risque plus élevé de développer ce trouble. Cette méta-analyse a été réalisée auprès de 657 461 enfants nés au Danemark entre 1999 et 2000, suivis jusqu'en août 2013.

Les épidémiologistes et statisticiens du Statens Serum Institut de Copenhague ont utilisé les registres de population pour établir un lien entre l'information sur l'état vaccinal et les diagnostics de troubles du spectre autistique, en étudiant les antécédents d'autisme. Les scientifiques ont également pris d'autres facteurs de risque en considération, notamment l'âge des parents, le diagnostic d'autisme chez un frère ou une sœur, les naissances prématurées et le faible poids à la naissance.

Les auteurs soulignent que leurs travaux renforcent notamment une étude de 2002 portant sur 537.000 enfants danois. Ils citent aussi dix études menées sur les vaccins sur les enfants, dont six spécifiquement sur le vaccin MMR, qui n'ont trouvé aucun lien. Les résultats montrent que le vaccin n'augmente pas le risque d'autisme, ce qui donne une nouvelle certitude statistique à ce qui constituait déjà un consensus médical. Les chercheurs et chercheuses soulignent qu'aucun risque accru d'autisme après la vaccination ROR (rougeole, oreillons, rubéole) n'a été observé  chez les groupes d'enfants étudiés. 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

AIM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un pas de plus vers un vaccin universel contre la grippe

    Un pas de plus vers un vaccin universel contre la grippe

    Des chercheurs australiens dirigés par Katherine Kedzierska de l’Université de Melbourne ont identifié un type de cellule immunitaire capable d'agir contre les différentes souches de la grippe. Ces ...

  • Sommeil : ni trop, ni trop peu…

    Sommeil : ni trop, ni trop peu…

    Des chercheurs grecs du Centre Onasis pour la chirurgie cardiaque ont mené une méta-analyse pour examiner le lien entre durée de sommeil et risque de maladie ...

  • Détecter les cancers grâce à l'haleine

    Détecter les cancers grâce à l'haleine

    Une équipe de chercheurs de l'université de Cambridge a commencé des essais pour un test de l’haleine capable de diagnostiquer la maladie en analysant les schémas de ...

Recommander cet article :

back-to-top