RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Thyroïde : un robot au service de la chirurgie

Chaque année, environ 55 000 personnes se font enlever la thyroïde (partiellement ou totalement) avec les inconvénients que cela comporte : cicatrice visible, risque de complications... Une nouvelle technique, mise au point par un chirurgien coréen, arrive en France et devrait permettre de diminuer ces effets indésirables. Grâce au robot Da Vinci, le chirurgien peut visionner les images en 3D et en haute définition et effectuer des mouvements très fins. Les risques de modification de la voix sont diminués car les nerfs des cordes vocales sont mieux visualisés. Les glandes parathyroïdes sont mieux protégées, ce qui évite la baisse du calcium dans le sang. Enfin les risques infectieux, les douleurs post-opératoires et la durée d'hospitalisation sont moindres.

La chirurgie robotique thyroïdienne ne s'adresse qu'aux personnes dont les nodules ne dépassent pas 5 cm et n'ayant jamais été opérées de la thyroïde. La durée de l'opération est plus longue (3 à 4 heures) que la chirurgie classique (une heure et demie) mais ses avantages sont nombreux et pas seulement esthétiques. A ce jour, la France est dotée d'un trentaine de robots de ce type, mais trois centres seulement les utilisent pour opérer la thyroïde.

information hospitalière

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top