RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Un télescope de la NASA capte le premier signal lumineux de deux planètes situées hors du système solaire

Un télescope de la NASA pointé au-delà du système solaire a, pour la première fois, mesuré directement la lumière émise par deux planètes gazeuses de la taille de Jupiter en orbite étroite autour d'une étoile. L'examen de la lumière infrarouge en provenance de ces planètes géantes suggère qu'elles sont composées de gaz chauds et tourbillonnants et dont la température peut atteindre 727 degrés Celsius ou davantage. "C'est une expérience bizarre de se rendre compte que nous voyons la lueur de mondes lointains", a dit l'astronome David Charbonneau du Centre d'astrophysique Harvard-Smithsonian de Cambridge (Massachusetts) dont l'équipe a capté le signal lumineux d'une planète de la constellation de la Lyre. "Il y a une chose qu'elles ne peuvent cacher, c'est leur chaleur". L'une de ces planètes est connue sous le nom de HD-209458b, surnommée "Osiris". Elle est en orbite autour d'une étoile ressemblant à un soleil et située dans la constellation Pégase à une distance de 150 années-lumière de la terre. Sa signature infrarouge a été mesurée par les astronomes du centre Goddard de la NASA à Greenbelt dans le Maryland.

L'autre planète extrasolaire mesurée par l'équipe Harvard-Smithsonian est connue sous le nom de TRes-1. Elle est située dans la constellation de la Lyre à 500 années-lumière de la Terre. Les résultats seront publiés dans le numéro daté du 20 juin du magazine "Astrophysical Journal". Ces deux planètes tournent autour de leur étoile en moins de quatre jours à une distance de moins de 6,4 millions de kilomètres, ce qui explique leur température élevée. A titre de comparaison, la Terre gravite sur une orbite située en moyenne à 149,6 million de kilomètres autour du soleil. Depuis la mi-1990, les scientifiques ont découvert plus de 130 de ces planètes extrasolaires. Mais les étoiles autour desquelles ces planètes sont en orbite sont si distantes et brillantes qu'elles ont tendance à occulter les planètes.

AP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top