RTFlash

Avenir

Un robot capable de prélever du sang avec une très grande précision

Sur des patients qui possèdent des veines fragiles ou difficiles d'accès, une prise de sang peut devenir un acte médical fastidieux. Pour surmonter cette difficulté, des chercheurs de l'Université de Rutgers (New Jersey) et de l'hôpital de Mount Sinai (New York) ont mis au point un robot capable d'effectuer des prises de sang de façon très précise.

Le dispositif automatisé a un fonctionnement très simple. Guidé par ultrasons, il trouve plus facilement la veine, la perce avec une aiguille et prélève la quantité de sang nécessaire. Le robot comprend également une centrifugeuse capable de séparer les constituants du sang en vue d'une analyse. Pour l'instant, le système n'a été conçu que pour prélever du sang à partir des veines périphériques de l'avant-bras.

Les résultats de l'essai clinique ont été plutôt concluants. En effet, le robot a eu "un taux de réussite global de 87 % pour les 31 participants dont le sang a été prélevé". Et pour les 25 personnes dont les veines étaient faciles d'accès, le taux est monté à 97 %. A titre de comparaison, les études antérieures présentent des taux plus faibles. En moyenne, les professionnels de santé ont un taux de réussite de 73 % chez les patients sans veines visibles et 60 % pour les personnes sans veines palpables.

"Un appareil comme le nôtre pourrait aider les cliniciens à prélever des échantillons de sang rapidement, en toute sécurité et de manière fiable, en évitant les complications et la douleur chez les patients suite à de multiples tentatives d'insertion d'aiguille", s'est félicité Josh Leipheimer, auteur principal de l'étude et chercheur en biologie à l'Université de Rutgers. En plus de la douleur infligée par des essais à répétition, cette difficulté à accéder aux veines coûterait 4 milliards de dollars par an aux Etats-Unis, du fait du gaspillage de matériel et de la perte de temps pour le personnel...

Selon ces chercheurs, dans quelques années, les robots seront capables d'effectuer, en routine, non seulement des prélèvements sanguins, mais aussi des actes plus complexes, tels que des poses de cathéter veineux périphérique, dispositif pour administrer des traitements par voie intraveineuse, et pour la dialyse.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

WS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • En Bavière, un robot va aider les soignants

    En Bavière, un robot va aider les soignants

    Le robot “Garmi” ressemble à toutes les machines de son espèce : posé sur un plateau à roulettes, équipé de bras artificiels, il est doté d'un écran noir sur lequel flottent, en guise d'yeux, deux ...

  • Un robot médical inspiré du Pangolin

    Un robot médical inspiré du Pangolin

    Les ingénieurs de l’Institut Max Planck (Stuttgart) ont conçu un mini-robot capable de se balader dans le corps humain et, pour sa conception, ils se sont directement inspirés du pangolin. Seul ...

  • Une main robotique presque humaine...

    Une main robotique presque humaine...

    Des chercheurs de l'Ecole Polytechnique de Zurich (EPZ) ont annoncé la création d’une main artificielle utilisant une technique d’impression 3D novatrice appelée "jet contrôlé par vision" (VCJ). ...

Recommander cet article :

back-to-top