RTFlash

Un premier pas vers le triage moléculaire

Des chercheurs du CEA/Saclay et du CNRS ont fabriqué et utilisé, pour la première fois, une surface nanostructurée capable de réguler les déplacements de molécules individuelles en fonction de leur taille ou leur forme. Grâce à un microscope à effet tunnel (STM), ils ont pu observer en temps réel le mouvement des molécules individuelles à la surface de ce tamis moléculaire. Le contrôle simultané des mouvements individuels d'un grand nombre de molécules constitue l'un des enjeux des nanotechnologies. Les résultats de ces travaux sont protégés par un brevet. Ils ont été publiés dans la revue Nanoletters du 12 juillet 2006.

Le tamis moléculaire est réalisé sur une surface de graphite, à partir de molécules (des dérivés de tristilbènes) capables de s'auto-organiser en un réseau régulier en nid d'abeille comportant des alvéoles de taille nanométrique. Le tamis est mis en présence d'une solution contenant les molécules dont on veut contrôler les déplacements. Les cavités du tamis captent alors ces molécules "invitées". Les plus grosses d'entre-elles sont immobilisées au coeur des cavités du tamis, tandis que les plus petites diffusent plus rapidement, de cavité en cavité, en raison de l'agitation moléculaire.

Les 4 images enregistrées successivement en microscopie à effet tunnel à haute cadence (1 image toutes les 2 secondes), montrent la diffusion de molécules (des coronènes, en vert) entre les nano-pores d'un réseau auto-organisé en nid d'abeille. En jouant sur la nature des molécules qui vont former le tamis moléculaire, on peut adapter la taille des pores à celle des molécules que l'on souhaite immobiliser ou faire bouger. On réalise ainsi des nanostructures capables de trier les différentes molécules et d'en contrôler les mouvements. Cette technique ouvre une voie unique pour le contrôle du transport d'objets nanométriques.

CNRS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vers des surfaces toujours propres ?

    Vers des surfaces toujours propres ?

    Sur une surface omniphobe, les gouttelettes de liquides rebondissent au lieu de s’accrocher au matériau. Ces surfaces sont importantes dans de nombreux domaines, tels que la fabrication de vêtements ...

  • Un robot chinois réussit son concours de médecine

    Un robot chinois réussit son concours de médecine

    Signe des temps et du bond technologique en cours, le robot chinois Xiaoyi, développé par le leader chinois de l'IA, iFlytek, a obtenu son diplôme de médecine ; il a en outre terminé l'épreuve en ...

  • Un robot français pour tailler la vigne à l'horizon 2025

    Un robot français pour tailler la vigne à l'horizon 2025

    C'est un défi technologique de taille que viennent de relever tous les acteurs publics et privés concernés : concevoir et développer d'ici 2025 un robot fiable, polyvalent et robuste, capable de ...

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top