RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Octave fait ses gammes sur Palm

À mesure que les assistants électroniques et autres téléphones mobiles s'enrichissent de nouvelles fonctionnalités comme l'accès à Internet, la saisie simple et rapide des mots devient un enjeu crucial. Jusqu'à présent, trois solutions pratiques s'offraient à l'utilisateur : l'ajout d'un clavier pliable, la reconnaissance d'écriture et la reconnaissance vocale. La reconnaissance d'écriture est sans doute la méthode la mieux implantée dans le public au travers de logiciels comme Graffiti. Le principe est simple : avec son stylet, l'utilisateur d'un Palm reproduit à l'identique ou presque les courbes des lettres qu'il saisit à l'écran. Ensuite, le logiciel les reconnaît et les dactylographie. Cette méthode, qui, comme la reconnaissance vocale, ne demande l'ajout d'aucun périphérique, montre toutefois les limites de sa fiabilité. C'est en identifiant les carences des systèmes de saisie existants que Tim Scanlan, un physicien britannique d'une cinquantaine d'années, et David Buckle, virtuose de l'informatique, ont décidé de concevoir Octave, un principe original de saisie des textes, spécialement adapté aux appareils miniatures et mobiles. Difficile de faire plus instinctif qu'Octave : il reprend les principes de base del 'apprentissage de la lecture à l'école maternelle. Dans les petites classes, les enfants identifient et mémorisent les lettres de l'alphabet en fonction de leurs formes : à partir de l'image d'un pont, on représente un « m » ouun «n »ý. Reprenant à leur compte ce principe mnémotechnique, les deux ingénieurs ont élaboré une étoile à huit branches. Chaque pointe regroupe trois ou quatre lettres de l'alphabet présentant des éléments graphiques semblables. Sur le Palm, premier appareil mobile à être équipé d'Octave, l'outil de saisie se matérialise par un pochoir en plastique découpé en forme d'étoile, qui guide les mouvements du stylet entre les huit pointes. D'après les concepteurs d'Octave, dès que l'utilisateur a fait ses gammes, il peut rapidement devenir un virtuose de la saisie. Des tests effectués auprès de 150 utilisateurs français et américains de Graffiti, un logiciel de reconnaissance d'écriture sur Palm, ont montré qu'il ne fallait pas plus d'une heure pour s'approprier ce nouveau « langage des signes » et trois heures d'usage intensif pour arriver à saisir des textes aussi vite qu'avec Graffiti. Afin d'en faciliter l'utilisation, Octave est agrémenté d'un programme de saisie prédictive qui n'anticipe pas moins de 25 000 à 30 000 mots du dictionnaire, à partir des premières lettres saisies. Des dictionnaires spécialisés par type d'usage, ainsi que par profession, sont même en cours d'élaboration. Octave va d'abord être vendu en tant qu'accessoire du Palm, dans ses versions anglaise, allemande et française. Mais ce n'est qu'un début, car e-acute, la start-up créée par Tim Scanlan et David Buckle, compte aussi adapter Octave à des appareils comme les téléphones mobiles, les caméras vidéo (pour les titrages des films), les montres ou les télécommandes.

Le Monde :

http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2081-72424-MIA,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top