RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Les océans extraterrestres bientôt au menu de l'exploration spatiale

L'exploration d'océans situés sur d'autres planètes du système solaire est désormais possible grâce aux techniques mises au point pour sonder les grandes profondeurs sur Terre, ont expliqué samedi des chercheurs réunis à Seattle."Au cours des prochaines générations, des outils développés et des leçons tirées de l'exploration des océans terrestres faciliteront l'exploration d'Europa et de Titan", les lunes de Jupiter et Saturne, a expliqué John Delaney de l'Université de Washington, lors d'un séminaire sur l'exploration des océans de notre système solaire organisé à Seattle (Etat de Washington).

La première destination sera Titan, "un monde complètement nouveau pour nous", a expliqué Ralph Lorenz, de l'Université de l'Arizona à Tucson, impliqué dans l'exploration de ce satellite de Saturne, dans le cadre de la mission Cassini-Huygens des agences spatiales américaine (Nasa) et européenne (ESA). Le module Cassini devrait atteindre Saturne en juillet 2004 et envoyer la sonde Huygens vers la surface de Titan six mois plus tard. Cette lune sera "un laboratoire incroyable pour l'océanographie et la météorologie", selon M. Lorenz. Titan, dont la masse atteint près de la moitié de celle de la Terre, est la seule lune du système solaire dotée d'une épaisse atmosphère.

Les scientifiques estiment que Titan comporte de grands océans probablement constitués d'un mélange d'éthane et de méthane, des gaz maintenus à l'état liquide par le froid extrême qui y règne (-179 degrés C). "De nombreux phénomènes océanographiques, comme la formation des vagues par le vent, ne sont connus qu'empiriquement sur Terre. Pour savoir quelle taille de vague est générée par quelle force de vent, on mesure les deux et on en déduit le lien, mais cela ne donne pas une compréhension des lois physiques qui régissent" le phénomène, a souligné M. Lorenz.

Pour lui, "en nous donnant une série de paramètres totalement nouveaux, Titan va élargir nos connaissances sur le fonctionnement des océans et du climat". Un chercheur de la Nasa, Torrence Johnson, a lui aussi estimé que "l'étude des océans extraterrestres du système solaire est désormais possible". Ce scientifique du Jet Propulsion Laboratory à Pasadena (Californie) a cité deux missions américaines en préparation pour envoyer des sondes en orbite autour de Ganymède et Europa, deux lunes de Jupiter recouvertes de glace.

D'autres expéditions pourraient prévoir de se poser et même de percer la glace pour atteindre l'eau à l'état liquide. Dans ce but, "nous faisons appel à des collègues océanographes, qui maîtrisent les techniques permettant de travailler malgré les très hautes pressions", a dit M. Johnson. Pour approfondir l'exploration spatiale, "nous devons optimiser l'investissement en matière de recherche en nous assurant que les communautés (scientifiques) impliquées dans l'exploration de notre planète interagissent efficacement avec des communautés dont l'objectif est d'explorer des océans ailleurs dans notre système solaire", a néanmoins averti le professeur Delaney. Les chercheurs étaient réunis dans le cadre de la conférence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science.

AFP :

http://fr.news.yahoo.com/040215/202/3n7uh.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top