RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Une nouvelle découverte prometteuse pour CoRoT

Le télescope spatial du CNES vient d'observer le transit d'une exoplanète de type Jupiter « tempéré » située à 1500 années-lumière de la Terre. L'occasion d'en connaître davantage sur ce type d'objet. Une année dure 3 mois sur CoRoT-9b. La géante gazeuse met 95 jours terrestres pour faire le tour de son étoile. Elle ressemble à Jupiter (1,05 fois sa masse*) mais se situe sur une orbite de type Mercure. Elle est donc 10 fois plus éloignée de son étoile que les planètes de type Jupiter détectées par CoRoT à ce jour.« Une fois de plus CoRoT fait une découverte originale et riche d'enseignement » souligne Olivier La Marle, responsable des programmes d'astrophysique au CNES.

En effet, pour la 1ere fois, il va être possible de sonder l'atmosphère d'une planète géante gazeuse tempérée.« Grâce à ce transit observé pour la 1ere fois sur un Jupiter tempéré, les scientifiques vont pouvoir décrire avec précision la composition atmosphérique de ce type d'objet » explique Olivier La Marle. Le transit représente la mini-éclipse qui se produit lorsqu'une exoplanète passe devant son étoile. Par transparence, il est alors possible d'en analyser son atmosphère.« CoRoT-9b est composée majoritairement d'hydrogène et d'hélium, précise Tristan Guillot, astrophysicien du Laboratoire Cassiopée.

Mais elle peut contenir jusqu'à 20 masses terrestres d'autres éléments, dont de l'eau et des roches à haute pression et haute température. » Elle est située à 1500 années-lumière de la Terre dans la constellation du Serpent et orbite autour d'une étoile de type Soleil. Elle a été détectée au bout de 145 jours d'observation durant l'été 2008. « Cette découverte va permettre de mieux comprendre une famille d'exoplanètes qui semble apparemment très répandue dans l'Univers, explique Magali Deleuil, du laboratoire d'astrophysique de Marseille. Dans le même temps nous pensons obtenir quelques indices pour mieux connaître l'atmosphère des planètes géantes froides. »

CNES

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top