RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les niveaux d'éducation de la population de l'UE sont en constante progression

Les niveaux d'éducation de la population ont progressé dans tous les pays de l'UE depuis plus d'une trentaine d'années. Ainsi, alors que moins de la moitié des personnes âgées de 50 à 64 ans en 1999 dans l'UE, avaient achevéle niveau d'éducation secondaire supérieur, cette proportion dépassait 70% pour les personnes de 25 à 29 ans. En dépit de cette amélioration, près d'un jeune sur cinq de 18 à 24 ans quittait encore le système éducatif en ayant achevé au mieux le premier cycle du secondaire. Deux rapports publiés aujourd'hui par Eurostat, l'Office statistique des Communautés européennes à Luxembourg, font le point sur l'évolution des niveaux d'éducation dans les Etats membres au cours des années 1990 et sur la situation dans les régions de l'UE à la fin des années 1990. Si dans l'ensemble de l'UE en 1999, 71 % des jeunes âgés de 25 à 29 ans avaient au moins achevé le niveau du secondaire supérieur, cette proportion dépassait 80% au Danemark (89 %), en Suède (87 %), en Finlande, en Autriche (85 % chacun), en Allemagne (83 %) et en France (78 %). A l'opposé, le Portugal (35%), l'Espagne (58 %) et l'Italie (60 %) enregistraient les taux les plus bas. L'allongement de la scolarité observé dans tous les pays de l'UE a conduit à l'élévation des niveaux de formation des générations successives, puisqu'il n'y avait en 1999 que 48 % des personnes de 50 à 64 ans à avoir achevé le secondaire supérieur. Cette progression des niveaux d'éducation se retrouve dans tous les Etats membres; elle est allée de pair avec une certaine réduction des écarts entre les différents pays puisque ce sont les pays du sud de l'UE (Portugal, Espagne, Italie et Grèce), où les niveaux d'éducation étaient les plus faibles en 1999 chez les personnes de 50 à 64 ans, qui ont connu les améliorations les plus rapides, constatées surtout chez les jeunes de 25 à 29 ans. Les diplômés de l'enseignement supérieur représentaient en 1999, en moyenne dans l'UE, 21% de la population âgée de 25 à 64 ans. C'est en Finlande et en Suède que la proportion de diplômés de l'enseignement supérieur était la plus élevée en 1999, avec des taux respectivement de 31 % et de 29 %. Il est intéressant de noter que les pourcentages de diplômés de l'enseignement supérieur parmi la population de 25 à 64 ans étaient, en 1999, les plus faibles en Italie et au Portugal (10 % pour chacun), mais aussi en Autriche (11 %), où le pourcentage des personnes de 25 à 64 ans ayant achevé le niveau du secondaire supérieur (75 %) était pourtant supérieur à la moyenne de l'UE (60 %). Dans l'UE, la proportion de diplômés du supérieur demeurait un peu plus forte chez les hommes de 25 à 64 ans que chez les femmes, avec des taux respectivement de 22 % et 19 % en 1999. Cette situation se retrouvait dans la plupart des Etats membres, en particulier en Allemagne, où 28 % des hommes étaient diplômés contre 18 % des femmes. La France pour sa part se situe dans la moyenne européenne avec 21 % de diplômés du supérieur, qu'il s'agisse des hommes ou des femmes. Malgré les avancées notables enregistrées en matière de formation, il y avait en 1999 encore un peu plus de 20 % des jeunes Européens de 18 à 24 ans à avoir arrêté leur scolarité au mieux à la fin de l'enseignement secondaire inférieur, lequel correspond la plupart du temps à la fin de l'enseignement obligatoire. De grandes différences étaient cependant constatées selon les Etats Membres. Si en Suède (avec un taux de 7 %), en Finlande (10 %), en Autriche et au Danemark (12 % chacun), seul un jeune sur dix quittait l'école à ce niveau, c'était le cas d'un jeune sur six en France (15 %) et un sur quatre en Italie (27 %) et en Espagne (29 %) et de près d'un jeune sur deux au Portugal (46 %). L'arrêt précoce des études s'avérait plus fréquent chez les hommes de 18 à 24 ans que chez les femmes dans tous les Etats Membres, à l'exception de l'Allemagne et de l'Autriche.

Union européenne :

http://europa.eu.int/comm/eurostat/Public/datashop/print-product/FR?catalogue=Eurostat&product=3-28052001-FR-AP-FR&mode=download

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

  • Jack Teste-Sert

    6/09/2016

    L'éducation sur les questions globales, de fécondité et d'environnement font cruellement défaut dans le système éducatif mondial :
    - http://www.lemonde.fr/demographie/article/2016/09/06/l-education-doit-mi...
    - http://www.lemonde.fr/climat/article/2016/09/06/si-l-ocean-se-meurt-la-p...

  • back-to-top