RTFlash

La NASA teste la propulsion ionique

La NASA prévoit d'effectuer en février prochain le premier essai en vol de son programme Future-X. Dans le cadre de ce programme, qui vise à valider de nouvelles technologies destinées au transport spatial, l'agence va lancer à bord d'une fusée russe Proton une plate-forme d'essai russe Express A3 propulsée par le plus puissant réacteur à effet Hall jamais mis sur orbite. Ce propulseur de 5 kilowatts utilisera l'énergie fournie par les panneaux solaires du satellite pour ioniser du gaz xénon qui, accéléré par effet Hall sous l'action d'un champ électromagnétique, produira de la poussée qui pourra être utilisée pour toute manoeuvre orbitale. Cette technologie, dont l'essai constitue une des 7 expériences retenues par la NASA lors de l'attribution du contrat de construction d'un prototype de Future-X l'année prochaine à Boeing, avait déjà été mise en oeuvre à bord du satellite STEX (Space Technology EXperiment satellite) du NRO (National Reconnaissance Office)

Etats-UnisEspace http://www.france-science.org/usa-espace

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top