RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Des nanoparticules qui savent leurrer le système immunitaire

La nature est une source inépuisable d'inspiration, comme le montrent les recherches de l'Université de Pennsylvanie qui ont abouti à la conception de nanoparticules-leurres, capables de tromper notre système immunitaire en lui faisant croire qu'elles sont des cellules appartenant à notre organisme.

Les nanoparticules sont en effet de plus en plus employées pour l'administration ciblée de médicaments mais cette approche se heurte souvent aux cellules du système immunitaire qui considèrent ces nanoparticules comme étrangères et hostiles et tentent par tous les moyens de les détruire !

Pour surmonter cet obstacle, les chercheurs ont eu l'idée de coupler ces nanoparticules avec un "marqueur du soi", en l'occurence une protéine appelée CD47, qui est présente dans presque toutes les membranes de cellules de mammifères. "D'autres molécules peuvent remplir les mêmes fonctions", explique Dennis Discher, professeur de génie biophysique à l'Université de Pennsylvanie, mais il ajoute : "Jusqu'à présent, CD47 est la seule protéine connue qui envoie clairement et de façon ciblée le messsage "Ne me mangez pas" aux macrophages."

Les chercheurs ont montré que ce concept fonctionnait in vitro en utilisant des nanoparticules fluorescentes couplées avec CD47 et ciblées sur des tumeurs de souris.

Cette technique ouvre de grandes perspectives dans les interactions thérapeutiques entre nanoparticules et système immunitaire, et "aura un impact majeur en nanomédecine", selon Samir Mitragotri, professeur de génie chimique à l'Université de Californie. Dernier avantage : ce peptide peut être assez facilement modifié de manière à pouvoir s'accrocher à de nombreux types de nanoparticules différents.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

MIT Technology Review

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

Recommander cet article :

  • Montres Lip

    4/03/2013

    La nanotechnologie est définitivement un des secteurs de recherche les plus prometteurs du 21ème siècle... Revolutionere !

  • back-to-top