RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

Un MP3 peut en cacher un autre

Depuis plusieurs mois, l'industrie phonographique est sur les dents. Le développement du MP3 lui a été préjudiciable, et l'on voit aujourd'hui se multiplier les procès contre ceux qui utilisent cette technologie pour diffuser en toute illégalité - c'est-à-dire sans verser de droits aux auteurs et aux producteurs - des morceaux de musique. La mise au point d'un nouveau logiciel, Napster, qui permet désormais à n'importe qui de devenir "diffuseur" puisque l'ordinateur où est installé le programme se transforme en serveur de musique, constitue un nouveau défi pour les industriels, lesquels ont déjà pris les devants en assignant les créateurs de Napster devant les tribunaux. C'est au tour de Hollywood d'être pris dans la tourmente depuis que circule sur le réseau des réseaux une version piratée de la technologie permettant de compresser des images vidéo tout en gardant un haut niveau de qualité. Baptisée DivX, cette nouveauté risque bien de devenir ce que le MP3 a été à la musique. Même si de nombreux obstacles notamment liés au poids des films à télécharger sur le Net donnent du répit aux grands studios pour répondre à ce défi. Il est évident que cette avancée technologique menace à terme la distribution cinématographique. Encore limité au petit monde des hackers dont sont issus ses deux concepteurs, le DivX risque de faire quelques dégâts dans le monde du cinéma au même titre que ces dizaines de start-up installées à Hollywood et dont le principal objectif est de damer le pion aux majors américaines. Dans sa livraison d'avril, le magazine "Red Herring" consacre d'ailleurs un très bon dossier à l'attitude des grands studios face à Internet, notant que la situation inconfortable dans laquelle ils se trouvent aujourd'hui leur est imputable en grande partie. En frappant Hollywood, la fièvre du Net entre dans une nouvelle phase. Lors de la remise des Oscars, le 26 mars dernier, l'actrice Whoopi Goldberg est intervenue en direct via Internet pendant la cérémonie plutôt que d'utiliser les moyens traditionnels du direct télévisé. Une anecdote qui montre néanmoins que certains ont compris l'importance grandissante du réseau.

Courrier International : http://www.courrierinternational.com/actual/multimedia.asp

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top