RTFlash

Le moteur Diesel est transfiguré

Pas de doute, il s'agit bien d'un mouvement de fond. En dix ans, la part de marché du diesel a doublé en Europe. Les moteurs de dernière génération n'ont strictement rien à voir avec les diesels " camionesques " d'hier. L'injection directe et la technologie du common rail (une rampe à haute pression qui dose la quantité de carburant introduite dans chaque cylindre) ont eu raison des dernières idées reçues. La plupart des constructeurs proposent des motorisations silencieuses, puissantes et économiques dont les niveaux de consommation sont très modérés (moins de 7 litres de gazole sur route pour un moteur deux-litres). La bataille des sigles (Tdi chez Volkswagen, CDI chez Mercedes, dCi chez Renault, JTD chez Fiat, HDi chez Peugeot-Citroën) résulte autant d'une compétition technologique que d'une lutte d'influence autour des normes européennes relatives à la défense de l'environnement. Le diesel, en effet, dispose d'un avantage comparatif important : il produit moins de dioxyde de carbone (CO2) que l'essence. Or, les objectifs européens de lutte contre la pollution s'expriment essentiellement en termes de réduction des émissions de CO2, directement liées au niveau de consommation d'énergie. En France, depuis 1998, elles déterminent, avec la puissance du moteur, la catégorie fiscale d'un modèle. Hier encore soupçonné d'être écologiquement incorrect, le gazole est-il vraiment le carburant " vert " que l'on attendait ? Tout dépend de ce que l'on mesure. S'il émet moins de CO2, il est moins bien placé pour les émissions de Nox - oxydes d'azote - et de particules (en attendant la généralisation de filtres inaugurés par Peugeot et Citroën). Les puristes font également remarquer que le CO2, présent naturellement dans l'atmosphère, n'est pas directement dangereux pour la santé et n'est donc pas, à proprement parler, un polluant. " N'enterrons pas prématurément le moteur à essence, plaide pourtant un expert de Renault. Bientôt, une nouvelle génération de turbocompresseurs améliorera son rendement et lui offrira des performances équivalentes en matière de reprises tout en réduisant la consommation. "

Le Monde : http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2040-46074-QUO,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Volvo accélère sa course vers le camion autonome

    Volvo accélère sa course vers le camion autonome

    En septembre dernier, Volvo faisait sensation en présentant un prototype de tracteur routier autonome, à propulsion électrique, sans cabine, destiné aux courtes distances comme celles effectuées sur ...

  • Mondial 2018 : La voiture électrique va enfin décoller...

    Edito : Mondial 2018 : La voiture électrique va enfin décoller...

    Le parc automobile mondial a doublé depuis 20 ans et il était estimé à environ 1,4 milliard de véhicules en 2017. Ce parc, qui est déjà responsable d’environ 18 % des émissions mondiales de CO2, ...

  • Hyperloop va révolutionner les transports mondiaux

    Edito : Hyperloop va révolutionner les transports mondiaux

    Cette semaine, je reviens sur un sujet que nous avons déjà plusieurs fois abordé mais qui mérite un nouveau développement, à la lumière des récentes avancées technologiques : l’avenir du train et du ...

Recommander cet article :

back-to-top