RTFlash

L'insécurité alimentaire et la pauvreté continuent à régresser dans le monde

Les derniers rapports de l'ONU et de la FAO confirment un nouveau recul historique de la malnutrition et de la pauvreté dans le monde, tant au cours des 20 dernières années que du dernier demi-siècle.

Selon ce rapport,  852 millions de personnes dans le monde souffrent encore aujourd'hui de la faim mais le nombre total de personnes sous-alimentées a diminué de 132 millions entre 1990 et 2010, passant de 18,5 à 12,5 % de la population mondiale. Dans les pays émergents, ce pourcentage de personnes mal nourries est passé de 23,2 à 15 %.

L'ONU souligne que l'Objectif du Millénaire pour le développement, qui vise à réduire de moitié la proportion de personnes sous-alimentées dans le monde d'ici à 2015, peut être atteint.

En 1960, 57 % de la population mondiale vivait avec une ration alimentaire inférieure à 2 200 calories par jour alors qu'en 2010, 61 % de la population mondiale avait accès à une ration de plus de 2 700 calories journalières. Cette amélioration très sensible s'explique par une augmentation sans précédent de la productivité de l'agriculture mondiale : grâce à la "révolution verte", la production mondiale de blé a ainsi été multipliée par trois depuis 1960, passant de 220 à  672 millions de tonnes en 2011.

Si l'on prend le cas de l'Inde, on observe qu'en 1960, elle n'arrivait pas à nourrir sa population alors qu'elle est aujourd'hui exportatrice nette de produits agricoles. En dépit d'un triplement de sa population depuis 50 ans, elle a multiplié sa production de riz par 3,5 et sa production de blé par 6,5, tout en ayant réduit de 10 % le nombre de ses agriculteurs.

Ces rapports soulignent que "Le monde possède à présent les moyens d'éliminer toutes les formes de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition".

D'après le Fonds international de développement agricole (Fida), la pauvreté régresse également dans le monde. Elle touche à présent 25 % de la population mondiale, contre 46 % en 1990. Depuis 50 ans, le développement économique mondial a permis à plus de trois milliards de personnes de sortir de la misère absolue et la pauvreté a davantage régressé dans le monde entre 1960 et 2010 qu'entre la Renaissance et le milieu du XXème siècle !

Contrairement à bien des idées reçues, depuis 20 ans, le revenu moyen par habitant n'a augmenté que de 11 % dans les pays développés, contre 41 % dans les pays émergents (au niveau mondial, ce revenu moyen par habitant a augmenté de 25 %).

Quant à l’espérance de vie à la naissance dans le monde, elle a continué à progresser de manière très importante depuis 1960, passant de 48 à 68 ans, soit un gain de 20 ans en seulement 50 ans ! Dans les pays en voie de développement, l'espérance de vie a progressé encore plus vite, passant de 43 ans en 1960 à 66 ans aujourd’hui, soit un gain de 23 ans.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

FAO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

    back-to-top