RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

L'Inde place deux satellites sur orbite et affirme ses ambitions spatiales

Une première fusée indienne a placé jeudi sur orbite deux satellites à la fois, marquant une nouvelle étape du programme spatial de l'Inde qui a entamé une course dans l'espace avec la Chine et vise la lune d'ici 2007-2008. C'est le 11ème placement sur orbite de satellite de télé-détection par l'Inde mais c'est la première fois qu'une fusée indienne lance deux satellites à la fois. Ce tir "augmente considérablement nos capacités de lancement et réaffirme l'émergence de l'Inde en tant que puissance spatiale majeure", s'est félicité le Premier ministre indien Manmohan Singh au Parlement. La fusée Polar Satellite Launch Vehicle (PSLV), longue de 44 mètres, a emporté un satellite de télé-détection capable de déterminer sur une carte chaque maison indienne et un satellite de communication pour radio-amateurs qui pourra être utilisé lors des catastrophes naturelles.

Le tir s'est fait depuis le nouveau pas de tir de Satish Dhawan à 100 km au nord de Madras (sud-est). Le placement sur orbite a été effectué 18 minutes plus tard. Le président de l'Indian Space Research Organisation (ISRO), G. Madhavan Nair, s'est félicité d'un vol et d'une mise sur orbite "fantastiquement précis".

"Vous préparez l'Inde à appréhender le 21ème siècle en terme d'avancée scientifique et technologique", a dit M. Singh aux scientifiques du projet. Le gouvernement indien a approuvé en 2003 un ambitieux programme prévoyant d'envoyer une mission non-habitée sur la lune au plus tard en 2008. Baptisé Chandrayan-I, ce programme est doté d'un budget initial de 83 millions de dollars.

C'est le même type de fusée PSLV qui doit être utilisée pour la première mission indienne sur la Lune et celle-ci a emporté jeudi sa plus lourde charge dans l'espace à ce jour. Le satellite de télé-détection CARTOSAT-1 pèse 1,5 tonne. Il est équipé notamment de deux appareils photo qui doivent prendre des photographies stéréographiques haute définition pour établir des cartes en trois dimensions. Il pourra saisir des images d'éléments aussi petits que des voitures.

Jusqu'à présent les cartographes devaient se baser sur des données satellitaires combinées pour établir des cartes tri-dimensionnelles. Ce satellite permettra d'établir des cartes d'une plus grande précision qui seront utilisées pour l'aménagement du territoire, la construction de nouvelles routes, le creusement de canaux, l'évaluation des dégâts causés par les catastrophes naturelles, la gestion des ressources en eau. Le satellite de communication HAMSAT, de 42,5 kg, permettra de fournir des fréquences radio ultra-élevées pour augmenter la largeur de bande, ce que les opérateurs privés réclament depuis longtemps.

L'Inde a ces dernières années accéléré son programme spatial affichant de fortes ambitions malgré son retard face à la Chine. En octobre 2003, Pékin avait envoyé son premier homme dans l'espace devenant le troisième pays du monde à réaliser un tel vol 42 ans après l'URSS d'alors et les Etats-Unis. La Chine entend explorer la lune d'ici 2007 et envisage un premier alunissage en 2010 avec un vaisseau non habité. Si la première mission indienne sur la lune en 2007 est un succès, l'ISRO en a déjà prévu une deuxième d'ici 2015. Selon M. Nair, l'agence spatiale indienne est également prête à envoyer un homme dans l'espace d'ici sept ans. "Si on nous demande de le faire et si on nous accorde les fonds nécessaires, nous pouvons y arriver dans six ou sept ans à compter d'aujourd'hui", avait-il déclaré en novembre.

AFP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top