RTFlash

Avenir

Japon : un robot conçu pour réagir comme un jeune enfant

Des chercheurs japonais ont mis au point un robot aux traits humains qui se comporte comme un bambin commençant à peine à marcher. Une expérience destinée à mieux comprendre le développement de l'enfant. L'"Enfant-Robot avec un corps biomimétique" (CB2), élaboré par une équipe de l'université d'Osaka, dans l'ouest du Japon, est conçu pour bouger comme un véritable enfant âgé entre un et trois ans. CB2, mesure 1,3 mètre de haut et pèse 33 kilos, peut changer l'expression de son visage et se balancer d'avant en arrière. Il est doté de 197 capteurs pour le toucher, de petites caméras qui lui font office d'yeux et d'un capteur audio. Il peut parler en utilisant une corde vocale artificielle.

Lorsqu'il se met debout, avec l'aide d'une personne, il vacille comme un enfant qui apprend à marcher. Minoru Asada, professeur à l'université d'Osaka, qui dirige ce projet pour le compte de l'Agence japonaise de la science et de la technologie, précise que le robot a été créé pour tenter de mieux comprendre le développement de l'enfant. L'objectif est par exemple d'étudier "comment l'enfant apprend une langue, reconnaît des objets et apprend à communiquer avec son père et sa mère", souligne-t-il.

AP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

  • Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Un nano-capteur pour traquer les cellules cancéreuses

    Des chercheurs du laboratoire du Département de physiologie et pharmacologie de la Faculté de médecine de l’Université de Tel-Aviv, dirigés par Ronit Satchi-Fainaro, ont développé un capteur ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

Recommander cet article :

back-to-top