RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Le Japon et l'Inde continuent leur marche vers la puissance spatiale

Le Japon a lancé le 9 mai dans l'espace la fusée M-5 dans le cadre d'un ambitieux programme sur quatre ans et demi ayant pour objectif de prélever pour la première fois des échantillons d'astéroïdes. Si la mission réussit, ce sera la première fois que des échantillons prélevés dans l'espace seront rapportés sur Terre depuis le projet américain Apollo il y a trente ans qui avait ramené des pierres de la lune. La fusée M-5, de taille moyenne, transportant le module MUSES-C, a décollé comme prévu à 13H29 locales (04H29 GMT) du Centre spatial de Kagoshima près de la ville de Uchinoura, dans le sud du pays. Sept minutes après son lancement, la fusée M-5 devait placer le module sur une "orbite de transfert" afin qu'il puisse ensuite entamer une longue boucle à travers la ceinture d'astéroïdes entourant le système solaire. Le module est censé ensuite se diriger vers 1998SF36, la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, dont les scientifiques estiment qu'elle mesure 500 mètres de long. Elle est située à 300 millions de kilomètres de la terre et il devrait falloir deux ans à MUSES-C pour l'atteindre. Le projet, qui devrait être le premier voyage aller-retour au monde vers une astéroïde, a été développé par l'Institut de l'espace et de science aéronautique (ISAS) du ministère de l'Education et de la Science. L'Inde pour sa part a testé avec succès le 8 mai son lanceur de satellite GSLV (Geosynchronous Satellite Launch Vehicle) pour la seconde fois en deux ans jeudi.Le GSLV-D2, qui transportait un satellite expérimental de communication de 1.825 kilogrammes, le GSAT-2, a décollé à 16h58 (11h28 GMT) du centre spatial Sathish Dhawan à Sriharikota, dans l'Etat d'Andhra Pradesh (sud-est de l'Inde). Le GSAT-2 a été placé sur orbite avec succès 998 secondes après le décollage, selon des responsables du programme spatial indien. "C'est une source de grande fierté pour tous les Indiens et un nouveau jalon dans l'espace pour l'Inde", a déclaré le Premier ministre, Atal Behari Vajpayee, sous les applaudissements au parlement de New Delhi. Le lanceur de satellite GSLV avait été testé pour la première fois avec succès en avril 2001. Il avait placé sur orbite un satellite expérimental de 1.540 kilogrammes. L'Inde aspire à entrer dans le petit club des pays capables de lancer des satellites commerciaux.

AFP : http://fr.news.yahoo.com/030509/202/36qd6.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top