RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Un détecteur d'explosifs hypersensible

les détecteurs d'explosifs utilisés dans les aéroports présentent encore des lacunes, notamment en ce qui concerne leur sensibilité parfois insuffisante à certaines substances. Un chercheur du Maryland a mis au point un détecteur d'explosifs original qui utilise un faisceau laser réfléchi par deux prismes. En mesurant très précisément le temps de déperdition d' énergie du faisceau émis, le dispositif est capable de repérer la présence en quantité infime, seulement quelques molécules, d'explosifs molécules. Le système peut également identifier la nature de l'explosif détecté car chaque explosif absorbe la lumière du laser sur certaines longueurs d'onde tout à fait spécifique et laisse ainsi une véritable signature parfaitement reconnaissable. Ce détecteur qui devrait être commercialisé d'ici 2 ans serait 100 fois plus sensible que les appareils actuels.

Brève rédigée par @RT flash

New Scientist/23:10:1999 : http://www.newscientist.com/ns/19991023/newsstory7.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un matériau souple transparent en soie et nanotubes de carbone

    Un matériau souple transparent en soie et nanotubes de carbone

    Des chercheurs de la Swanson School of Engineering de l’Université de Pittsburgh ont montré que la soie, combinée à des nanotubes de carbone, pourrait donner naissance ...

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

Recommander cet article :

back-to-top