RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

D'autres terres bien plus proches que prévu !

Selon une étude réalisée par les astronomes du centre d'astrophysique de l'université d'Harvard et basée sur les observations du téléscope Kepler, 6 % des naines rouges ont des planètes d'une taille similaire à la Terre et potentiellement habitables.

Dans la mesure où ces naines rouges sont les étoiles les plus fréquentes dans notre galaxie, l'exoplanète sœur de la Terre la plus proche se trouverait à seulement 13 années-lumière (une année lumière correspond à 9460 milliards de kilomètres), selon ces travaux.

Comme le souligne Courtney Dressing, astronome de l'université de Harvard, et principal auteur de cette étude, "Jusqu'à présent, nous étions convaincus que nous devrions explorer de vastes distances pour trouver une planète qui ressemble à la Terre, mais il n'en est rien et il existe très probablement une autre planète comme la Terre à quelques années-lumière de chez nous."

L'étude souligne que les naines rouges, très répandues dans notre galaxie et bien qu'elles soient plus petites et moins chaudes que les autres étoiles du type de notre soleil, offrent des conditions tout à fait compatibles avec l'existence de planètes comme la Terre.

Selon ces chercheurs, comme les naines rouges sont en moyenne un millier de fois moins brillantes que notre soleil, elles ne sont pas visibles de la Terre sans télescope. Mais, dans notre "proximité cosmique", il existerait une centaine de planètes en orbite autour de ces naines rouges.

"Ces nouvelles données montrent que la recherche d'une forme de vie extra-terrestre sera plus facile que prévu" souligne David Charbonneau, co-auteur de l'étude.

Néanmoins, d'éventuelles formes de vie sur ces  exoplanètes, très proches de leur soleil, seraient sans doute très différentes de la vie sur Terre. En outre, les naines rouges ayant une durée de vie bien plus longues que les étoiles comme notre soleil, la vie aurait eu beaucoup plus de temps pour se développer sur les planètes de ces systèmes solaires

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

HSCA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top