RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La consommation régulière d'aliments frits réduirait l'espérance de vie

Aux États-Unis, on estime qu'un tiers des adultes consomment tous les jours des aliments frits. Pour tenter d'évaluer les effets d'une telle alimentation sur la santé, une équipe de recherche américaine de l'Université de l'IOWA a exploité les données de la Women’s Health Initiative, étude observationnelle de cohorte menée dans 40 centres médicaux aux États-Unis.

Ces chercheurs ont travaillé sur les données de 106 966 participantes, âgées de 50 à 79 ans à l’entrée dans l’étude (entre 1993 et 1998) et suivies jusqu’en février 2017, auxquelles s’ajoutaient 18 085 personnes incluses dans un essai clinique. L’objectif de l’étude était d’examiner l’association entre la consommation d’aliments frits et la mortalité avec diverses causes, celle de cause cardiovasculaire et celle par cancer.

Pendant le suivi, 31 558 personnes sont décédées et les données confirment une augmentation de 8 % de la mortalité cardiovasculaire, en lien avec la consommation quotidienne d’au moins un plat frit par jour par rapport à l’absence de consommation. Le poulet frit est particulièrement concerné, les personnes en consommant chaque jour ayant une augmentation du risque de mortalité toutes causes de 13 % et de mortalité cardiovasculaire de 12 %. Pour les poissons frits, la mortalité toutes causes augmente de 7 % et celle de cause cardiovasculaire de 13 % pour une consommation quotidienne.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top