RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Les clés du lancement de Soyouz ont étés remises à Arianespace

L’Ensemble de Lancement Soyouz du Centre spatial guyanais a été remis par l’ESA à Arianespace, le 7 mai 2011, lors d’une cérémonie officielle de remise des clés au port spatial de l’Europe en Guyane.

Une collaboration efficace pour un chantier d'envergure

« Si c’était à refaire, on recommencerait avec bonheur ! ». Les propos de Yannick d’Escatha, président du CNES, illustrent brillamment l’aboutissement d’un chantier d’importance : celui du projet Soyouz en Guyane.

A l’issue d’une dernière semaine d’essais de qualification opérationnelle réussis, le Directeur général de l’Agence Spatiale Européenne (ESA), Jean-Jacques Dordain, a officiellement remis samedi 7 mai 2011 à Jean-Yves Le Gall, président d’Arianespace, les clés de l’Ensemble de Lancement Soyouz (ELS) en Guyane. Lors de la cérémonie réunissant les responsables des agences spatiales européenne, française, russe et Arianespace au port spatial de l’Europe, la «  Pierre de Gagarine », hommage au cosmonaute russe, a également été scellée sur le site.

Durant 4 ans, le programme « Soyouz au CSG » de l’ESA et ses partenaires aura mobilisé l’élite industrielle russe et européenne autour du site de Sinnamary, près de Kourou. Construit par le CNES sur le modèle de celui de Baïkonour, l’ELS guyanais aura bénéficié de développements supplémentaires russes, tel qu’un portique mobile, indispensable au lancement de satellites en position verticale. L’ELS témoigne d’une synergie franco-russe assumée qui pourrait déboucher, dans les prochaines années, sur des vols habités à partir de la Guyane.

CNES

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top