RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Bientôt de l'ADN artificiel

A l'exception de certains virus, l'ADN de tous les êtres vivants est codé à l'aide de seulement quatre substances chimiques, connues sous le nom de bases: l'adénine, la thymine, la cytosine et la guanine. Le génome apparaît donc comme un livre écrit à l'aide de quatre lettres seulement, A, T, C et G. Mais cela pourrait changer à l'avenir. Des chercheurs américains ont trouvé le moyen d'ajouter des bases artificielles à l'ADN, ajoutant en quelque sorte des lettres à l'alphabet de la vie. Les quatre bases naturelles s'associent toujours par paires; trois paires forment un codon, qui correspond à l'un des 20 acides aminés formant une protéine. Mais des chercheurs de l'Institut de recherche Scripps, en Californie, sont parvenus à assembler des paires de bases artificielles, créant ainsi des codons et des acides aminés nouveaux qui eux mêmes peuvent s'assembler en protéines inédites dans la nature. Jusqu'à présent l'ADN comportant des bases artificielles n'arrivait pas à se répliquer mais les chercheurs américains sont parvenus à surmonter cet obstacle en fabriquant 20 nouvelles bases et en essayant, une à une, diverses combinaisons avec des polymérases - l'enzyme chargée de la réplication de l'ADN. Certaines d'entre elles paraissent maintenant viables. Il reste à présent à insérer cet ADN inédit dans des bactéries et à faire fonctionner ce nouvel ensemble sans nuire au fonctionnement normal de la cellule. En cas de succès on obtiendra des bactéries capables de produire des protéines complètement nouvelles, très différentes de ce que peuvent produire les êtres vivants ordinaires.

brève rédigée par @RTFlash

New Scientist : http://www.newscientist.com/news/news_223332.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top