RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Du béton photovoltaïque !

Une équipe de l'Université de Kassel (Hesse) a développé un prototype de béton capable de convertir le rayonnement solaire en courant électrique. Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé le principe des cellules photovoltaïques à colorant (aussi nommées cellules Gratzel du nom de son inventeur) qui imitent la photosynthèse végétale à l'aide de pigments photosensibles artificiels dérivés de la chlorophylle.

Ce nouveau matériau, appelé "DysCrete", est constitué d'un béton conducteur, d'une couche d'oxyde de titane capturant l'énergie solaire, d'un colorant jouant le rôle d'électrolyte de la réaction, et d'une fine couche de graphite remplissant la fonction de seconde électrode. Enfin, l'intégralité du système est protégée par une couche supérieure transparente. L'innovation des chercheurs Hessois se situe dans leur capacité à intégrer le béton comme électrode.

L'objectif à terme est d'atteindre un rendement énergétique de l'ordre de 2 %. Ce chiffre semble modeste mais il permettrait néanmoins une production considérable d'électricité, compte tenu de l'importance des surfaces utilisables et du fait que le système réagit aussi avec de la lumière diffusée, ce qui signifie qu'il aurait un rendement correct sur des façades orientées vers le nord.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Kassel

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top