RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Renault mise sur le stockage énergétique grâce aux batteries de voitures électriques

Renault vient d'annoncer, en partenariat avec la Banque des Territoires, le groupe japonais Mitsui, The Mobility House et Demeter, le lancement d’Advanced Battery Storage, une solution de stockage stationnaire d’énergie basée exclusivement sur des batteries de véhicules électriques. Ce dispositif est conçu à partir d’un assemblage de batteries de voitures électriques de seconde vie et d’un complément de batteries neuves, le tout compilé dans des containers. Il permettra à terme de stocker au moins 60 MWh.

Le moindre écart entre consommation et production d’électricité est susceptible de déclencher des perturbations pouvant déstabiliser la fréquence de l’électricité domestique (50 Hz), explique Renault dans un communiqué. L’objectif d’Advanced Battery Storage sera de gérer ces écarts à un instant t, afin d’augmenter la part des sources renouvelables dans le mix énergétique.

"Cet assemblage unique donnera au système Advanced Battery Storage la possibilité de libérer ou d’absorber, quasiment instantanément, une puissance de 70MW. La forte puissance et la capacité importante de notre solution nous permettront de répondre efficacement à la majorité des sollicitations du réseau" estime Nicolas Schottey, directeur de programme Nouveaux Business Energie du groupe Renault.

La recharge intelligente s’effectue quand l’offre d’électricité est plus abondante que les besoins et s’interrompt quand la demande d’électricité est supérieure à l’offre au sein du réseau. Avec la recharge réversible, les véhicules peuvent injecter de l’électricité dans le réseau lors des pics de consommation et servir d’unités de stockage temporaire d’énergie.

Même après sa "vie automobile", une batterie de véhicule pourra ainsi être réutilisée dans le stockage d’énergie stationnaire, pour répondre aux besoins en énergie de maisons, bureaux, immeubles, et points de charge de véhicules électriques.

Les premières installations de Renault seront réalisées début 2019 dans ses usines de Douai (Nord) et Cléon (Seine Maritime) et dans une ancienne usine à charbon en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. La capacité de stockage sera étendue jusqu’à compter 2 000 batteries de voitures électriques, espère le groupe automobile. Le dispositif aura alors atteint le seuil des 60 MWh, équivalent à la consommation journalière d'une ville de 5 000 foyers.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Renault

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top