RTFlash

Matière

Un nouveau matériau souple, élastique et biocompatible

Des chercheurs suédois de l’Université de technologie de Chalmers ont mis au point un nouveau matériau souple, élastique et biocompatible. La base de ce nouveau matériau est la même que celle du polyméthacrylate de méthyle, plus connu sous le nom de plexiglas. Ce dernier est déjà fréquemment utilisé dans le monde médical (prothèses dentaires, membranes d’hémodialyseurs, implants oculaires, etc.). Par une refonte complète de sa composition, l’équipe de scientifiques est parvenue à conférer à son produit une combinaison de propriétés unique.

Il peut être rendu antibactérien de manière non toxique, en fixant de petites protéines du système immunitaire à sa surface. « La première application envisagée est la fabrication de cathéters urinaires », souligne Martin Andersson, professeur à l’université suédoise. Mais ses usages devraient s’étendre bien au-delà. Car le matériau peut être injecté sous forme liquide dans le corps d’un patient avant de prendre sa structure élastique. « Dans beaucoup de maladies, le cartilage d’un patient se détériore et la friction entre les os cause une douleur très importante, illustre le professeur. Ce matériau pourrait servir de cartilage de remplacement ».

Un autre avantage de cette invention est qu’elle est constituée de nanopores pouvant être remplis de médicaments. Une caractéristique qui permettrait de réduire des inflammations et d’améliorer la guérison de certaines pathologies. Elle ouvre la voie à des traitements localisés, donc à la réduction des effets secondaires.

Ses autres usages potentiels, qui s’étendent de la chirurgie esthétique à l’impression 3D, ont poussé les chercheurs à la faire breveter. L’équipe, qui a déjà levé plus de 6 millions d’euros en janvier et créé la start-up Amferia pour industrialiser la production d’un matériau antimicrobien, apporte ainsi un nouveau produit à son catalogue.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un matériau supraconducteur découvert dans une météorite

    Un matériau supraconducteur découvert dans une météorite

    Les météorites qui s’écrasent sur Terre renferment parfois des minéraux jusqu’alors inconnus, parfois plus anciens que le Système solaire, voire des protéines extraterrestres. La supraconductivité ...

  • Un nouveau ciment capable de s'autorépliquer !

    Un nouveau ciment capable de s'autorépliquer !

    Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, à l'université du Colorado à Boulder (Etats-Unis), a créé un matériau de construction étonnant. Les scientifiques américains ont utilisé des ...

  • Vers un matériau électroluminescent peu coûteux

    Vers un matériau électroluminescent peu coûteux

    Des chercheurs de l’Institut Paul Scherrer PSI (Suisse) ont scruté l’intérieur d’un matériau prometteur pour les diodes organiques électroluminescentes (OLED). Cette substance présente un très bon ...

Recommander cet article :

back-to-top