RTFlash

Matière

Un nouveau matériau qui pourrait révolutionner le stockage de l'énergie

Une équipe internationale de chercheurs, dirigée par le professeur David Antonelli de l’Université de Lancaster, a découvert un nouveau matériau à base d’hydrure de manganèse, qui pourrait ouvrir de nouvelles perspectives en matière de stockage sûr et facile de l'hydrogène.

Selon ces chercheurs, ce nouveau matériau pourrait être utilisé pour fabriquer des tamis moléculaires dans les réservoirs de carburant, qui stockent l’hydrogène et fonctionnent aux côtés des piles à combustible dans un système à hydrogène. Ce matériau, appelé KMH-1 (Kubas Manganese Hydride-1) permettrait de concevoir des réservoirs beaucoup plus petits, moins coûteux, plus pratiques et plus denses en énergie que ne le permettent les technologies actuelles de stockage d’hydrogène.

« Le coût de fabrication de notre matériau est très bas et la densité d’énergie qu’il peut stocker est bien supérieure à celle d’une batterie au lithium, ce qui fait que nous pourrions obtenir un système à pile à combustible à hydrogène coûtant cinq fois moins cher que les batteries au lithium-ion, en plus de fournir une bien plus longue autonomie », explique le professeur Antonelli, qui effectue des recherches dans ce domaine depuis plus de 15 ans.

Le matériau tire parti d’un processus chimique appelé liaison de Kubas. Ce processus permet le stockage d’hydrogène en distanciant l’atome d’hydrogène dans une molécule H2 et fonctionne à température ambiante. Cette réaction est donc beaucoup moins gourmande en énergie que les procédés actuels de stockage.

Le matériau KMH-1 absorbe et stocke également toute énergie excédentaire, permettant d’éviter tout recours à un réchauffement et à un refroidissement externes. Cet élément est crucial car il signifie que l’équipement de réchauffement et refroidissement n’a pas besoin d’être utilisé dans des véhicules. Les expériences effectuées par les chercheurs ont permis de démontrer que ce matériau pourrait permettre un stockage bien plus efficace : soit quatre fois plus d’hydrogène dans le même volume que les technologies existantes ne le permettent. « Ce matériau peut également être utilisé dans des appareils portables mobiles tels que des drones ou dans des chargeurs d’appareils mobiles, afin que les gens puissent aller en camping durant une semaine sans avoir à recharger leurs appareils », a déclaré le professeur Antonelli.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science Daily

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Transformer le CO2 en graphène...

    Transformer le CO2 en graphène...

    Une équipe du Karlsruhe Institute of Technology (KIT), en Allemagne, est parvenue à convertir du dioxyde de carbone en graphène, un matériau aux propriétés électriques prometteuses mais dont la ...

  • Le béton cellulaire : solide, économique et écologique

    Le béton cellulaire : solide, économique et écologique

    Apparu en France il y a une dizaine d'années, le béton cellulaire est un matériau fabriqué à partir de sable, chaux et ciment. Il a été inventé en 1925 en Suède et reproduit une pierre existant à ...

  • Un matériau plus durable pour renforcer les ouvrages en béton

    Un matériau plus durable pour renforcer les ouvrages en béton

    Des chercheurs de L’EPFL ont mis au point une nouvelle génération de matériau cimentaire fibré ultra performant (BFUP) entre 60 et 70 % plus écologique que le BFUP actuel. Il pourra servir à ...

Recommander cet article :

back-to-top