RTFlash

Espace

L'Univers prend un coup de vieux !

Grâce aux nouvelles données du satellite Planck, les scientifiques de l'Agence spatiale européenne viennent d'affiner leurs connaissances de l'Univers. Même si ces données ne constituent pas un bouleversement par rapport au paysage cosmique général dépeint par les physiciens, elle révèle tout de même quelques surprises.

Tout d'abord, notre Univers est plus vieux que prévu. Son âge est à présent fixé à 13,8 milliards d'années : 80 millions d'années de plus que les estimations précédentes. Autre découverte qui découle de la première, la circonférence de l'Univers est plus grande de 3 %.

Globalement, ces résultats restent compatibles avec la théorie dominante, celle de l'inflation cosmique. Selon cette théorie, peu de temps après le Big-bang originel, l'Univers serait passé en une fraction de seconde de la taille d'un atome à sa taille actuelle, ce qui défie notre entendement.

Quels sont les principaux enseignements que nous apportent ces nouvelles mesures plus précises et plus complètes fournies par le satellite Planck ?

En premier lieu, nous l'avons vu, l'Univers est un peu plus âgé que prévu. Ensuite, la masse de matière ordinaire (celle dont nous sommes composés), représente 4,9 % de la masse totale. La matière noire représenterait, pour sa part, 26,8 % de la masse totale, soit 20 % de plus qu’avant. La part de l’énergie noire se trouve légèrement réduite mais reste dominante. Enfin, la vitesse de l’expansion de l’Univers est plus faible de 7 %.

Mais l'observation la plus intéressante est ailleurs. L’ESA note en effet une curieuse « asymétrie des températures moyennes ». Concrètement, la partie droite de la nouvelle carte de l'Univers apparaît nettement différente de la partie gauche. Sur cette question, l’ESA précise que ces anomalies « sont réelles et n'ont pas d'explication satisfaisante pour l'instant ».

Certains physiciens soulignent déjà qu'il n'est pas impossible que ces curieuses fluctuations et cette asymétrie conduisent finalement à une remise en cause du modèle standard actuel. Mais nous n'en sommes pas encore là et, pour l'instant, la communauté scientifique reste émerveillée par la précision et le foisonnement de ces observations cosmiques.

Comme le souligne Brian Greene, physicien réputé à l'Université de Colombia et auteur de nombreux livres de vulgarisation scientifique, «Quel triomphe pour l'esprit. Ces observations sont d'une précision à couper le souffle et elles montrent à l'évidence que notre Univers obéit à des lois mathématiques. Mais ce qui est tout aussi extraordinaire, c'est que l'esprit humain puisse comprendre ces lois en les confrontant à l'observation et à l'expérience ».

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

WP

ESA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • La matière noire va-t-elle enfin livrer ses secrets ?

    La matière noire va-t-elle enfin livrer ses secrets ?

    Si le Modèle standard de la physique est basé sur le postulat que la matière noire structure l’Univers, les scientifiques n’en ont jamais détecté la preuve formelle par l’observation. C’est à cette ...

  • Pourquoi l'Univers se réchauffe-t-il ?

    Pourquoi l'Univers se réchauffe-t-il ?

    Des astrophysiciens de l’Université d’État de l’Ohio ont exploré l’histoire thermique de l’Univers, au cours des derniers 10 milliards d’années — pour rappel, l’Univers est âgé d’environ 13,8 ...

  • Pour le Prix Noble de Physique, notre Univers serait éternel…

    Pour le Prix Noble de Physique, notre Univers serait éternel…

    Récompensé du dernier prix Nobel de physique pour ses travaux sur les trous noirs, le Britannique Roger Penrose défend une théorie révolutionnaire sur notre Univers. Selon cet éminent scientifique ...

Recommander cet article :

back-to-top