RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

De l'hydrogène produit à partir du gaz de ville bientôt dans les stations-service

Un des problèmes majeurs qui freine l'utilisation de piles a combustible dans l'automobile est l'approvisionnement en hydrogène. Des chercheurs du " Process Technology Group " de l'université de Warwick dirigent le projet, " Hydrofueler ", qui a pour objectif de connecter les stations-service au réseau de distribution de gaz et d'utiliser ce gaz pour ravitailler en hydrogène les automobiles fonctionnant avec des piles a combustibles. Si connecter les stations-service au réseau de gaz n'est pas très difficile, produire de l'hydrogène a partir du gaz naturel dans un espace restreint et en utilisant un procédé simple est bien plus ardu. Des procédés industriels pour produire de l'hydrogène a partir de gaz naturel existent. Ces technologies utilisent malheureusement des installations de grandes dimensions qui ne peuvent pas être réduites. De plus, le coût de ces installations est généralement très élevé. En combinant un nouveau design de réacteur, de nouveaux procédés d'échanges thermiques, des matériaux originaux et un nouveau catalyseur pour augmenter le rendement de la réaction de reformage du gaz, les chercheurs de l'université de Warwick ont réussi à résoudre ce problème. Ces innovations ont permis à l'équipe de développer un réacteur d'une taille raisonnable (quelques mètres cube), suffisamment petit pour être utilise dans les infrastructures des stations-service et capable de produire de l'hydrogène à un coût raisonnable. Comme le procédé est divise en plusieurs étapes pour produire l'hydrogène, il est capable de produire de l'hydrogène de différentes qualités et de répondre aux besoins des différents types piles a combustible. Ce projet qui rassemble plusieurs partenaires européens est financé par l'Union Européenne a hauteur de 2.8 millions d'euros sur trois ans. L'équipe examine maintenant la possibilité de développer en utilisant la même technologie, un système de transformation du gaz naturel en hydrogène embarqué dans les automobiles et de remplacer les procédés industriels existant par cette nouvelle technologie. De son côté, la firme japonaise IHI a également mis au point une unité de production hydrogène qui pourrait permettre une commercialisation plus facile des véhicules a piles a combustible. La société travaille en effet à une membrane d'extraction contenant un alliage de palladium qui devrait permettre de fabriquer de hydrogène a partir du gaz de ville. Ce procédé serait moins cher et plus compact que les unités de production traditionnelles, facilitant la mise en place de stations service à hydrogène au centre même des villes. La méthode actuelle de production la plus répandue consiste à produire hydrogène a partir du naphta et d'autres carburants fossiles à haute température et sous pression contrôlée. Mais ce procédé est cher (plus de 100 yen par litre produit). La membrane d'IHI permet une production à moitie prix, à l'aide d'une installation dont le coût serait réduit d'environ 30% par rapport aux systèmes existants. Du fait que le nouveau dispositif ne nécessite pas unité de pressurisation ni de composants spécifiques, la place occupée est de moitie inférieure à celle des stations actuelles de production hydrogène. Le système devrait être achevé en 2005, pour être ensuite commercialise auprès d'entreprises de gaz et autres compagnies intéressées par la distribution hydrogène.

BE GB : http://www.adit.fr

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top