RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'Astute Car : la voiture de demain grâce à la technologie aéronautique

Urbaine et électrique, l'Astute Car se profile comme la voiture de demain grâce à la technologie aéronautique. Un prototype a été présenté à Blagnac. Le look futuriste et l'allure spatiale, l'Astute Car est une voiture électrique qui permet d'atteindre une autonomie record de 300 km. Parmi ses autres performances, elle supprime la liaison mécanique entre le volant et les roues. La conséquence est une meilleure habitabilité et plus de résistance en cas de crash frontal. La sécurité est abordée de manière révolutionnaire en utilisant également une structure d'absorption des chocs totalement innovante, dérivée des technologies utilisées dans l'aéronautique.

« Nous avons fait appel à des ingénieurs d'Airbus et à du personnel qui travaille dans l'aéronautique à Toulouse pour réaliser ce prototype qui va être présenté à nos clients », explique un cadre de la société AKKA Technologie, porteur du projet. « Ils manifestent un intérêt pour la technologie développée par cette voiture innovante pour laquelle dix brevets ont été déposés. Les systèmes empruntés à l'aéronautique agissent sur la sécurité et la légèreté du véhicule (650 kg) grâce à des matériaux composites ».

L'automobile est le secteur historique du groupe AKKA Technologies depuis plus de 25 ans. Les équipes, qui interviennent sur tout le cycle de vie du projet, font preuve d'une expertise reconnue par les plus grands constructeurs.

« En 2009, le contexte économique nous a amenés à faire travailler nos consultants sur des projets innovants ; c'est à cette occasion que nous avons développé notre propre centre de recherche », explique Maurice Ricci, président du comité scientifique du CRDTA (Centre de Recherche et Développement des Technologies Alternatives). « Ces projets nous ont également permis de mettre en avant la créativité et la qualité de nos ingénieurs. Notre centre de recherche est aujourd'hui le reflet d'un modèle social résolument différent développant l'appartenance à notre Groupe et les projets collaboratifs ». Ce projet a été récompensé parmi 41 dossiers par le Conseil général des Yvelines pour la réalisation du véhicule urbain de demain.

LA DEPECHE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Allera

    18/09/2012

    Pourquoi faire simple lorsqu'on peut faire compliqué ?
    Pourquoi utiliser des technologies totalement maîtrisées lorsqu'on peut bénéficier d' aides
    financières sans garantie de résultat ?

  • coco1945

    25/11/2012

    Avant qu'elle s'envole d'un battement frénétique des portières maniées par des sur-humains haltérophiles drogués de 'test-ose-test-rrrr-on'..., pourquoi ne pas inventer des roues énormes (genre Ula-oups), avec un balourd excentré sur chaque roue (elles en phase pour que leur masse excentrée parcoure des cycloïdes dé-gravitaires ensemble).... ET 'ALL-HORS'..., plus besoin d'astronautes, Ni plus à subir à vie des embouteillages... Mais gare à synchroniser les sauts avec la rotation frondeuse des masses une fois l'engin "saut de puces" retombé au sol...!

    C'est une 'Hiii-dés' comme une autre qui vaut bien la DS et ses amortisseurs..., pas à effet piézoélectrique en son temps !
    En utilisant ces amortisseurs produisant du courant sur chemins pierreux, non pollués par du bitume..., on aurait une voiture électrique pour rien, et "aucun" excès de 'vite-teste' !

  • back-to-top