RTFlash

Matière

Enerkem propose une nouvelle solution alternative propre et renouvelable pour remplacer le carburant diesel

La société Enerkem, en pointe mondiale dans la production de biocarburants et de produits chimiques renouvelables faits à partir de matières résiduelles non-recyclables, a annoncé avoir réussi à produire un bio-diméthyle éther (bio-DME) propre et renouvelable, dérivé du biométhanol, qui pourrait contribuer efficacement à la lutte contre le changement climatique en remplaçant le carburant diesel utilisé dans le secteur des transports.

Mettant à contribution la technologie thermochimique exclusive de l'entreprise, son groupe d'innovation a mis à l'essai et a validé la production de bio-DME de grade combustible produit à partir de matières résiduelles non récupérables et riches en carbone. Plus de 1 000 heures de production ont été cumulées à son centre d'innovation à Westbury, au Québec.

"Les carburants diesel sont trois fois plus polluants que ne l'est un carburant DME produit à partir de déchets", a affirmé Stéphane Marie-Rose, directeur du centre d'innovation d'Enerkem à Westbury. Selon le rapport de synthèse du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), plus de sept gigatonnes d'équivalent CO2 sont générées par le secteur des transports à l'échelle mondiale.

"En remplaçant le carburant diesel par un biocarburant propre et renouvelable comme le bio-DME, nous pourrions réduire les émissions de gaz à effet de serre de façon importante et instantanée". En moyenne, l'indice de cétane associé au bio-DME est de 20 % plus élevé que celui associé aux carburants diesel ou biodiesel (l'indice de cétane est au moteur diesel ce que l'indice d'octane est au moteur à essence). De plus, la combustion de DME ne produit pas d'oxydes de soufre (SOx) ou de particules fines et contribue à réduire les émissions d'autres polluants résiduels nocifs comme les oxydes d'azote (NOx), qui sont principalement générés par la combustion de sources fossiles.

Outre les divers avantages environnementaux et économiques, le biocarburant DME produit à partir de déchets offre de nombreuses applications potentielles. Par exemple, il pourrait être utilisé pour remplacer les carburants diesel utilisés pour propulser les voitures, les camions, les trains ou même les bateaux, tout en offrant une combustion plus efficace et plus propre. Enerkem a l'intention de perfectionner et d'optimiser cette plus récente innovation tout en évaluant ses applications commerciales potentielles.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Newswire

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top