RTFlash

Espace

Einstein avait-il raison ? Encore 15 mois d'attente avant la réponse !

La sonde Gravity Probe-B a été placée en orbite terrestre en Avril 2004 pour vérifier deux prévisions de la théorie de la relativité générale d'Einstein : l'effet de précession géodésique (comment l'espace-temps est déformé par la masse de la Terre) et l'effet Lense Thirring (comment la rotation de la planète entraîne cet espace-temps autour d'elle). Conceptuellement, l'expérience est simple : On aligne un gyroscope et un télescope vers un point de référence éloigné. Si l'effet géodésique existe, après un an en orbite et 5000 révolutions autour de la terre, l'axe de rotation du gyroscope doit s'être éloigné de l'axe de référence du télescope de 6,6 secondes d'arc. L'effet Lense Thirring, lui, se traduit par un autre déplacement de l'axe de rotation perpendiculaire au premier et mesurant 0,041 seconde d'arc. Pour effectuer les mesures, la sonde était équipée de quatre gyroscopes à très haute précision refroidis et entraînés par de l'hélium superfluide à une température juste au dessus du zéro absolu. Les 650 gallons d'hélium embarqués initialement viennent d'être épuisés, achevant ainsi la période de collecte des données. Les physiciens de Stanford University qui pilotent l'expérience vont maintenant analyser les mesures recueillies par la sonde. Les résultats son attendus dans une quinzaine de mois.

BE

Stanford University

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Edito : Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Je reviens cette semaine sur deux questions qui se rejoignent et que j’ai abordées régulièrement dans notre lettre, car elles sont à la fois essentielles et passionnantes : peut-il y avoir de la vie ...

  • Quelle est la bonne vitesse d'expansion de l'Univers ?

    Quelle est la bonne vitesse d'expansion de l'Univers ?

    Il y a un siècle, les astrophysiciens Georges Lemaître et Edwin Hubble ont découvert que l'Univers était en expansion, alors qu'à l'époque, beaucoup de scientifiques le croyaient statique. En 1998, ...

  • Première détection d'oxygène moléculaire dans une autre galaxie

    Première détection d'oxygène moléculaire dans une autre galaxie

    Le dioxygène (ou O2) est une molécule-clé dans les processus biologique, car il permet la respiration cellulaire. Il est abondant sur notre planète mais dès qu'on s'en éloigne, il est très difficile ...

Recommander cet article :

back-to-top