RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

EDF investit dans une centrale solaire géante à Toul

Le groupe engage 434 millions d'euros pour transformer une ancienne base militaire en centrale photovoltaïque. «À l'heure actuelle, c'est le plus grand projet au monde d'énergie solaire», assure Nadine Morano, secrétaire d'État chargée de la Famille et de la Solidarité. D'ici à 2013, l'ancienne base aérienne 136, à Toul-Rosières, en Meurthe-et-Moselle, deviendra un vaste champ de panneaux solaires. La centrale photovoltaïque, étalée sur plus de 400 hectares, aura une puissance de 143 mégawatts, soit l'électricité nécessaire pour une ville de 62 000 habitants.

Elle assurera des revenus annuels de plus de 1,3 million d'euros à la région, au département et aux trois communes dont dépend l'ancien terrain de l'armée, désaffecté depuis 2004. Une manne pour ces collectivités locales, à laquelle s'ajouteront des créations d'emplois : près de 150 pendant les travaux et une quinzaine, ensuite, pour gérer la centrale.

Les élus locaux misent aussi sur les retombées touristiques. Une «Maison des énergies» sera aménagée, ainsi qu'une exposition d'avions militaires dans de petits hangars.

Enfin, une partie du site sera reboisée. Conseiller régional de Lorraine et auparavant députée de Toul, Nadine Morano bataille «depuis des mois» pour trouver une destination à ce vaste terrain, recouvert d'une centaine de bâtiments remplis d'amiante et situé au coeur de sa circonscription. Un premier plan, étudié avec le fabricant américain de panneaux solaires First Solar, n'a pas pu aboutir, faute d'une capacité suffisante d'épuration des eaux dans la localité. Mais EDF Énergies Nouvelles, déjà approché pour le montage avec First Solar, s'est accroché au projet en cours de signature. Il s'apprête à y engager 434 millions d'euros, son plus gros investissement en dix ans.

LF

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top