RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le déclin des pollinisateurs sauvages menace les rendements agricoles

Deux études argentines montrent que le déclin des pollinisateurs sauvages risque de menacer à terme la productivité agricole et le rendement des récoltes.

La première étude réalisée par des chercheurs de l'Université nationale de Rio Negro a porté sur 41 types de productions agricoles situées sur six continents. Les scientifiques ont constaté que les insectes sauvages pollinisaient les cultures plus efficacement que les abeilles domestiques. Ces pollinisateurs sauvages induisent deux fois plus de fleurs fécondées qui se développeront en fruits ou en graines que les abeilles. Ce travail montre en outre que les abeilles domestiques ne pourraient jouer qu'un rôle subsidiaire en matière de pollinisation, sans pouvoir remplacer ces insectes sauvages.

L'autre travail a été effectué par des biologistes de l'Université de l'Illinois à partir des réseaux de plantes et de pollinisateurs recueillis sur une période de 120 ans. Ces recherches montrent que les services apportés par la pollinisation naturelle risquent d'être affectés à la fois par les perturbations des habitats naturels et par le réchauffement climatique.

Ces recherches montrent que l'efficacité globale de la pollinisation diminue depuis un siècle sous l'effet de multiples facteurs : disparition accélérée des espèces d'insectes, perturbations des périodes de floraison et enfin réduction des surfaces occupées par les plantes et les insectes.

Les auteurs de ces travaux rappellent qu'une protection de ces insectes et de leur habitat est indispensable pour assurer la maintien de la productivité agricole.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Z@@m

    5/03/2013

    Merci Georges pour cette information de premier ordre !
    Cela dit, j'ai cessé de m'inquiéter depuis que j'ai compris que Monsanto, Bayer et leurs amis sont là pour nous protéger et nous offrir - à faible coût - des solutions.
    Ouf ! Un moment, j'ai eu peur ...

  • back-to-top