RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

La Chine maîtrise à présent l'exploitation des « glaces combustibles » marines

La sécurisation et la diversification des approvisionnements énergétiques sont pour la Chine un objectif stratégique et géopolitique majeur. C'est pourquoi le géant asiatique fait feu de tout bois, développant simultanément l'énergie nucléaire, l'hydroélectricité, le solaire (y compris spatial) et l'éolien.

Mais la Chine n'oublie pas le fabuleux potentiel énergétique que recèlent les mers et océans. Après près de deux décennies de recherche et d’exploration, chercheurs et ingénieurs chinois sont parvenu, en mai dernier, à extraire des échantillons de glace combustible à partir de gisements marins. Elle devient ainsi le second pays, après le Japon, qui a mené la première campagne d’extraction réussie en 2013, à maîtriser cette technologie complexe de récupération des hydrates de méthane sous-marins.

La « glace combustible », aussi appelée hydrates de méthane ou clathrates, est formée de molécules de méthane piégées dans une cage de molécules d’eau cristallisées. Issus de la décomposition des matières organiques, les hydrates de méthane se trouvent dans les sédiments marins, souvent au pied des talus continentaux et dans le permafrost des régions arctiques. Les hydrates de méthane sont stables à forte pression et basse température. Un mètre cube d’hydrate de méthane comprend 164 m3 de méthane.

Les scientifiques chinois évaluent les réserves d’hydrate de méthane dans les eaux territoriales chinoises à 80 milliards de tonnes équivalent pétrole, ce qui représente une énorme ressource potentielle. Le ministère a déclaré avoir délimité deux gisements d’hydrates de méthane dont un de 123,1 milliards de m3 et un autre de 150 milliards de m3.

Jusqu’ici, l’essai d’extraction d’hydrate de méthane dans la zone Shenhu (nord de la mer de Chine méridionale), à environ 320 km au sud-est de Zhuhai dans le Guangdong, s’est bien déroulé avec en moyenne 8350 m3 de méthane de grande pureté extrait chaque jour.

Les experts chinois considèrent l'exploitation des hydrates de méthane comme la meilleure alternative au pétrole et au gaz naturel.

Cette nouvelle source d'énergie, malgré son coût élevé, pourrait révolutionner l’industrie énergétique mondiale à l'horizon 2030 et la prochaine étape pour l’exploitation de la glace combustible en Chine sera de réduire les coûts d’exploitation et de transport et de diminuer son impact environnemental.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Ecns

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top