RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Des chercheurs suisses découvrent les «cellules traîtres» de la sclérose en plaques

Des chercheurs de l'Université de Zurich ont réussi à identifier les «cellules traîtres» à l'origine de la sclérose en plaques, qui permettent au système immunitaire d'attaquer le système nerveux central, a annoncé lundi l'université. Il s'agit d'une catégorie particulière de globules blancs, localisés dans la barrière hémato-encéphalique et capables de reconnaître des structures du cerveau et de les «dénoncer» au système immunitaire comme étant des corps étrangers, si bien que celui-ci les combat. Il en résulte des inflammations du cerveau et de la moelle épinière, entraînant une paralysie progressive. Les neuro-immunologues zurichois ont ainsi réfuté la théorie largement répandue selon laquelle ce sont des cellules du cerveau qui jouent les «traîtres», a précisé l'Université de Zurich. Ils ont ainsi franchi un pas décisif dans la lutte contre la sclérose en plaques, mais aussi contre d'autres maladies neurologiques comme Alzheimer ou les tumeurs au cerveau. Il reste maintenant aux chercheurs à manipuler ces cellules de façon à ce que le système immunitaire ne se retourne plus contre le système nerveux central.

NM

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top