RTFlash

Matière

Des cellules photovoltaïques minces et flexibles

D'ici quelques semaines va débuter sur une installation pilote au sein de l'entreprise Solarion GmbH Leipzig la fabrication de cellules photovoltaïques minces et flexibles (film). Les cellules à base de cuivre, indium, gallium et sélénium (CIGS) sont appliquées sur des films de polymères minces grâce à une nouvelle technologie basée sur les rayons ioniques. Cette technologie permet de diminuer fortement le coût de fabrication de telles cellules voltaïques. Elles sont plus minces qu'une feuille de papier, souples, ultra-légères, et peuvent être appliquées sur n'importe quelle surface, ce qui, à la différence des cellules sur verre, permet une utilisation dans de nombreux champs d'applications. La production devrait progressivement atteindre en 2004 la capacité de 5.000 m2 soit l'équivalent d'une puissance de 0,5 MW. Le développement de ces cellules photovoltaïques minces est un résultat du projet Innocis (innovation C(uivre)I(ndium)S(élénium)), mené dans le cadre d'un réseau de R&D dans la région de Leipzig-Dresde-Chemnitz (Saxe). Le projet rassemble en effet 14 partenaires dont 5 industriels (apport d'installation et d'équipements dans le domaine des semi-conducteurs en couches minces), 3 partenaires de l'institut de modification de surfaces de Leipzig, l'institut Fraunhofer des technologies liés aux rayons ioniques et aux plasmas et enfin 5 partenaires de l'université de Leipzig. Le réseau Innocis est une des 123 initiatives lancées en 2001 par le BMBF (ministère fédéral de l'enseignement et de la recherche) dans le cadre du programme "Noeuds régionaux de croissance et d'innovation". Le projet devrait être présenté lors de la Foire d'Hanovre du 7 au 12 avril 2003.

ADIT :

http://www.adit.fr/adit_edition/index.php?page=frame/accueil.php

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Transformer le CO2 en carbone luminescent…

    Transformer le CO2 en carbone luminescent…

    En s’aidant d’une source de lumière visible, une équipe de recherche de l’Université d’Ottawa est parvenue à transformer le dioxyde de carbone (CO2) gazeux en carbone solide émettant de la lumière. ...

  • La cuisson solaire pour protéger l’environnement et la santé

    La cuisson solaire pour protéger l’environnement et la santé

    L’énergie solaire pourrait éviter à quelque trois milliards d’humains d’utiliser des combustibles nocifs pour l’environnement et dangereux pour leur santé pour faire cuire leurs aliments chaque jour,...

  • Un nouvel électrolyte pour des piles plus sûres

    Un nouvel électrolyte pour des piles plus sûres

    L’avenir des batteries passe par le sodium, plus durable que le lithium – qui alimente aujourd’hui la majorité de nos appareils et véhicules – cet élément chimique est en outre présent en abondance ...

Recommander cet article :

back-to-top