RTFlash

Le Texas teste des navettes de fret totalement automatisées

L'Université du Texas, la compagnie Freight Shuttle International et l'administration du port d'Houston ont signé un accord pour étudier l'équipement des infrastructures portuaires nécessaire au fonctionnement d'un système de navettes de fret totalement automatisé.

Après 12 ans de recherche, l'Université du Texas et la compagnie FSI (Freight Shuttle International) sont prêts à déployer en conditions réelles dans la région du port d'Houston le premier système de navettes de fret automatisées FSS (Freight Shuttle System).

Les premiers essais dans la ville de Bryan au Texas début septembre ont donné l'occasion à Steve Roop, PDG de Freight Shuttle International et Roger Guenter, directeur exécutif de l'autorité de gestion du port d'Houston, de signer un protocole d'accord pour évaluer les scenarii d'implémentation d'un tel système à l'échelle du port et de ses environs.

Chaque navette FSS (Freight Shuttle System) propulsée par un moteur à induction peut transporter de manière indépendante un conteneur de 32 tonnes à une vitesse maximale de 105 km/h. La circulation s'effectue sur un couple de voies surélevées qui peuvent s'intégrer au sein des infrastructures routières existantes.

La solution a été conçue pour relier des plates-formes logistiques distantes de moins de 1000 Km. D'après le laboratoire de l'Université du Texas, ce type de trajet courant entre les infrastructures de fret est aujourd'hui majoritairement desservi par des poids lourds. A la clef : moins de bouchons, de pollutions et de nuisances sonores.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Wired

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top