RTFlash

Homme

Notre ancêtre commun plus ancien que généralement admis

Un élément de l'acide désoxyribonucléique (ADN), constituant essentiel des chromosomes, que l'on croyait transmis uniquement par la mère, le serait également par le père. Cette découverte, soulignent les chercheurs, pourrait remettre en question notre datation des événements de la préhistoire de l'homme, dont l'âge de notre plus ancienne ancêtre commune, "Eve", et la migration de l'Homo sapiens en Asie et en Europe. Un des dogmes de la théorie de l'évolution est que certains gènes, qui existent dans la mitochondrie, partie de la cellule qui joue le rôle capital dans sa respiration, sont uniquement hérités de la mère et ne se mélangent pas à ceux du père pendant la reproduction. Ceci permettait aux scientifiques de dater l'origine des êtres humains et d'autres organismes en analysant l'évolution de leurs gènes mitochondriaux. Or des chercheurs de l'Institut sur la biologie de la cellule, de l'animal et de l'homme (ICAPB) d'Edinburgh (Ecosse), sous la conduite du Pr Philip Awadalla, ont découvert sur l'homme et le chimpanzé que cette théorie était fausse. "Beaucoup de conclusions sur la façon et le rythme de l'évolution humaine ont été tirées" de cette idée que seule la mère transmettait ces gènes, soulignent les auteurs de l'article. "Ces conclusions doivent maintenant être revues", assurent-ils.

AFP : http://www.actualinfo.com/fr/sciences/depeche.cfm?depeche_Index=124598&cat=14&f=0

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top