RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Téléportation de photons à grande distance

Un nouveau pas décisif vient d'être franchi vers la maîtrise de la téléportation quantique de particules, une opération qui consiste à transférer instantanément certaines propriétés d'une particule à une autre particule sans qu'il y ait déplacement physique. Des chercheurs de l'université de Vienne et de l'académie autrichienne des Sciences sont en effet parvenus à réaliser une téléportation quantique de photons d'une rive à l'autre du Danube, sur une distance de 800 mètres, à l'aide d'une liaison optique. L'équipe autrichienne a réussi ce transfert de « qbits » en utilisant une propriété des photons (particule vecteur de l'interaction électromagnétique), connue sous le nom de polarisation. Cette propriété décrit la direction dans laquelle oscillent ces photons. La téléportation de quantum se fonde sur une étrange particularité de la physique appelée "intrication" par laquelle les propriétés de deux particules ont été en contact intime restent corrélées même lorsqu'elles sont très éloignées l'une de l'autre. Cette intrication a permis la téléportation instantanée de propriétés du photon, et donc d'informations, entre l'expéditeur (Alice) et le récepteur (Bob). Dans les ordinateurs du demain, cette information formerait les qbits (la forme quantique de l'information numérique 1 et 0) et permettrait de multiplier par plusieurs milliers la vitesse et la puissance de nos machines, provoquant ainsi une révolution technologique majeure. Cette surprenante propriété de la matière a été imaginée pour la première fois par Einstein et deux de ses élèves, Podolsky et Rosen, et formalisé sous le nom de paradoxe EPR. Dans un article commun datant de 1935, ils identifièrent une propriété nouvelle déductible de la théorie quantique, appelée " non séparabilité ". Cette propriété prévoit que deux particules issues d'une même réaction restent liées quelle que soit leur distance apparente. Pour Einstein, une telle conclusion signifiait la disparition du temps et de l'espace en tant que " données physiques ", ce qu'il ne pouvait admettre. En posant ce paradoxe, il pensait montrer d'une manière évidente la fausseté de la physique quantique. Or, Alain Aspect, au Laboratoire de physique d'Orsay, en 1985, a démontré, grâce à une série d'expériences historiques sur les photons corrélés la véracité de ce paradoxe.L'expérience autrichienne a montré qu'il était possible de téléporter sur prés d'un kilomètre trois états de polarisation distincts de photons entre Alice et Bob par l'intermédiaire d'un câble en fibres optiques. Rupert. Ursin qui dirige ces recherches précise que la prochaine étape vers l'utilisation des communications quantiques va consister à essayer la téléportation de photons par satellite afin de voir si ce principe d'intrication résiste à de grandes distances.

Article @RT Flash

BBC: http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/3576594.stm

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top