RTFlash

Avenir

Un robot-insecte qui se déplace sans batterie

Une équipe de l’Université de Californie du Sud, aux Etats-Unis, a dévoilé  ses travaux sur un robot-insecte capable de fonctionner près de deux heures sans être alimenté par une batterie. Mesurant 15 millimètres de long pour 88 milligrammes -un vrai poids plume-, il puise son énergie dans une réserve de méthanol dont la combustion lui permet de se déplacer grâce à un système de muscle artificiel innovant. Les robots insectes, d’une taille guère supérieure à quelques millimètres, intéressent depuis quelques années les chercheurs en robotique pour effectuer des tâches dans des endroits inaccessibles à l’homme.

Toutefois, ces microrobots se heurtent souvent à un problème de taille : l’alimentation en énergie. En effet, une batterie traditionnelle insérée dans le châssis, même miniaturisée, alourdit considérablement le robot, limitant ses mouvements et son autonomie. L'objectif des scientifiques est de se rapprocher le plus possible du poids et des dimensions d'un insecte réel.

Les « muscles » du RoBeetle mis au point par l’Université de Californie du Sud sont constitués de fils façonnés en nickel-titane, un alliage également connu sous le nom de Nitinol, qui, contrairement aux métaux traditionnels, se contracte lorsqu’il est chauffé.

Le fil est recouvert d’une poudre de platine, une matière qui joue le rôle de catalyseur dans la combustion des vapeurs de méthanol. La chaleur générée contracte donc les « muscles », amorçant ainsi le mouvement du robot. Cette action déclenche également une série de micro-soupapes qui se ferment alors automatiquement pour arrêter la combustion.

Le fil de Nitinol reprend alors sa forme initiale et le processus recommence. Le robot est ainsi capable de se mouvoir pendant 2 heures avec un réservoir de méthanol plein et peut porter une charge pesant 2,6 fois son poids. Selon les chercheurs, ce dispositif permet d’emmagasiner 10 fois plus d’énergie que la plus petite batterie disponible, pesant 1 gramme.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un robot puissant, pas plus gros qu’un insecte

    Un robot puissant, pas plus gros qu’un insecte

    Des chercheurs de l’Université de Harvard viennent de mettre au point un microrobot inspiré d'un cafard. Baptisé HAMR-Jr (HAMR junior), il mesure la moitié de la taille de son prédécesseur, le ...

Recommander cet article :

back-to-top