RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un radar pour repérer les places libres de parking

Dans le centre de Berlin, il faut en moyenne une trentaine de minutes pour trouver une place pour se garer. Des chercheurs de Siemens vont prochainement tester un projet-pilote pour aider à résoudre ce problème grâce à un système de capteurs placés sur les réverbères qui scanneront en permanence le bas-côté des rues pour trouver des places de parking libres.

A partir du mois de mai 2015, Siemens installera un prototype dans la Bundesallee dans le quartier de Steglitz, où l'on trouve une forte densité de commerces. Autrement dit, un lieu où les places de parking manquent jusqu'à la tombée de la nuit. De nombreux automobilistes tentent de se garer le long des trottoirs, et vont même parfois jusqu'à se garer illégalement en double file.

Le dispositif consiste à mettre en place des radars qui surveilleront la rue et distingueront les places libres de celles qui sont déjà occupées. Chaque capteur scannera un espace d'environ 15 mètres, soit l'équivalent de sept voitures. Il sera installé dans un rayon de 500 mètres et ne photographiera pas les trottoirs pour ne pas poser de problème vis-à-vis du respect de la vie privée. Le système couvrira également la route et lancera également des alertes aux agents de police pour détecter les véhicules stationnés en double-file ou sur les voies d'accès réservées aux secours. Ce système pourra également améliorer la sécurité des cyclistes en signalant, via les feux tricolores, d'éventuels obstacles sur les voies cyclables.

Ce projet a été soutenu par le Ministère fédéral de l'environnement (BMUB) et par l'Agence fédérale allemande de l'environnement (UBA). Grâce à ce système, le temps consacré à la recherche d'un emplacement pourrait être considérablement réduit car il est prévu, à moyen terme, que les informations soient accessibles directement aux automobilistes via une application mobile. De plus, d'après l'étude d'APCOA, chaque recherche d'emplacement pour se garer engendre une émission de 1,3 kilogramme de CO2. Ce gain de temps permettrait ainsi de diminuer également les nuisances sonores et la propagation de particules fines.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Siemens

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Les transports de demain

    Edito : Les transports de demain

    Dans le débat qui se développe autour de la question de l’avenir des transports dans le monde, on se focalise surtout sur la problématique de la voiture autonome. Il s’agit certes d’une rupture ...

  • Les premiers poids lourds électriques sur les routes canadiennes dès 2021

    Les premiers poids lourds électriques sur les routes canadiennes dès 2021

    Deux poids lourds électriques à l'hydrogène circuleront bientôt sur les routes de l'Alberta, les premiers du genre au Canada. Doté d'un budget de 15 millions de dollars, le projet pilote de l'agence ...

  • Une voiture autonome adaptative

    Une voiture autonome adaptative

    A l'occasion du CES 2019, la grand-messe mondiale annuelle de la high tech à Las Vegas, le constructeur coréen Kia a présenté READ - Real-time Emotion Adaptive Driving Concept - ou bien Expérience ...

Recommander cet article :

  • Jack Teste-Sert

    30/05/2016

    En Allemagne (là où il y a tend d'all-ment 'messes Pâques' là...) la pose de système de détection des ondes radars existe pour les brouiller, bien que totalement interdits ! Reste à les rendre à têtes cherche-chieuses...?v?

  • back-to-top