RTFlash

Le premier vélo électrique commercial à hydrogène est français

La société Pragma Industries, spécialiste des piles à hydrogène, vient de présenter le 1er octobre à Biarritz le premier modèle commercial au monde de vélo électrique à hydrogène. Baptisé Alpha, ce vélo révolutionnaire, contrairement aux vélos à assistance électrique actuels dont l’électricité provient généralement de batteries au lithium, est équipé d’une pile à combustible (à hydrogène) implantée dans son cadre. La réaction d’oxydation de l’hydrogène sur une électrode couplée à la réduction de l’oxygène sur une seconde électrode génère l’électricité fournissant l’aide au pédalage.

La pile à combustible embarquée peut contenir 34 grammes de dihydrogène (H2, communément appelé « hydrogène »), ce qui équivaut à 500 Wh électriques selon le concepteur. Précisons toutefois qu’une batterie tampon au lithium (pouvant emmagasiner 150 Wh), est également insérée dans le cadre d’Alpha. Rechargée à partir de la pile à combustible, elle permet d’apporter une plus grande puissance au vélo dans les côtes ou lors de fortes accélérations.

Au total, le vélo Alpha peut disposer de 650 Wh d’énergie, ce qui lui confère une autonomie comprise entre 100 et 130 km selon le poids du cycliste et les conditions environnantes (vent, topographie, etc.). C’est davantage que les vélos à assistance électrique actuels uniquement équipés de batteries au lithium (dont l'autonomie reste inférieure à 100 km). Le vecteur hydrogène possède en effet une grande densité énergétique par unité de masse. En revanche, sa densité énergétique volumique est très faible, ce qui nécessite de compresser plusieurs centaines de fois l’hydrogène embarqué.

Le réservoir sous pression d’Alpha permet à tout moment de connaître précisément la quantité restante d’hydrogène dans la pile à combustible (comme dans une bouteille de plongée sous-marine), et donc l’autonomie restant au vélo au kilomètre près. Cela constitue un avantage important par rapport aux vélos électriques traditionnels qui sont souvent critiqués pour l’imprécision de leurs jauges d’énergie.

Pragma Industries met par ailleurs en avant la rapidité de recharge d’Alpha : moins d’une minute selon le concepteur contre plusieurs heures dans le cas des vélos à assistance électrique classiques.

Dans un premier temps ce vélo est uniquement destiné à des professionnels disposant de flottes captives rattachées à une station de recharge. Pragma Industries a conclu un partenariat avec la société savoyarde Atawey qui fournira ces bornes de recharge d’hydrogène. La réduction de la taille et du coût de ces bornes est actuellement à l’étude afin de pouvoir en implanter un grand nombre dans le futur dans des zones proches de l’usager dans des espaces contraints (stations-service en centre-ville, commerces de proximité, etc.). 

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

CDE

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Airobotics dévoile ses drones autonomes

    Airobotics dévoile ses drones autonomes

    La compagnie israélienne Airobotics a présenté des drones autonomes capables de se diriger sans assistance humaine. Ces engins peuvent non seulement  s’élever et suivre ...

  • En 2025, les voitures électriques se rechargeront elles-mêmes

    En 2025, les voitures électriques se rechargeront elles-mêmes

    Hyundai et Kia ont une idée très précise de l’avenir des véhicules électriques. Dans une vidéo « futuriste » récemment dévoilée par les deux entreprises, on découvre des voitures qui se rendent de ...

  • Un vélo électrique sans batterie en 2020

    Un vélo électrique sans batterie en 2020

    Le groupe français Veloci Industries commercialisera au printemps 2020 un nouveau type de vélo à assistance électrique. Celui-ci sera équipé d'un supercondensateur au lieu d'une batterie, ce qui ...

Recommander cet article :

  • Jack Teste-Sert

    19/06/2016

    Pourquoi ne parle-t-on pas du vélo électrique couché à 3 roues, caréné ?

    Les recherches sont encore américaines..., ou autres... que françaises.

    Pourtant, pour être FRANC et à L'AISE..., il faut faire du sport !§!

    En terme d'assistance électrique la moins consommatrice en kW et en matières premières, il n'y a pas mieux !

    Ce genre de cycle assisté profilé est idéal pour aller faire ses courses à la ville la plus proche pour des jeunes et vieux qui veulent garder la forme.

    Innovons dans le sens du plus utile, sain et simple et il y aura toujours des clients plus intéressés que de finir mal assistés à domicile...

    Reste à la législation de suivre sans immatriculation et en les détaxant de TVA, pour les nombreux bénéfices de santé et d'absence de pollution qu'ils rapporteraient !

  • back-to-top