RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Une batterie souple et économe pour les objets électroniques

Une société californienne dirigée par Christine Ho, diplômée de l'Université de Berkeley, a présenté une nouvelle technologie pour batterie concurrente du lithium et moins toxique. Le lithium est omniprésent sur le marché des batteries rechargeables. Son grand avantage est de maximiser la densité d’énergie stockée sur une taille restreinte.

Les chercheurs californiens, dans le cadre du projet Imprint Energy, ont travaillé depuis plusieurs années sur une technologie reposant sur l’usage d’une fine plaque de zinc au cœur d’une batterie. Mais le zinc présente l'inconvénient d’être plus consommateur en énergie que le lithium. Le travail des chercheurs de Berkeley a donc consisté à modifier cette propriété du zinc. La technologie Zinc Poly ainsi mise au point modifie les réactions chimiques traditionnelles des plaques de zinc à l’intérieur d’une batterie pour qu’il soit possible de la recharger.

Ainsi modifié, le zinc peut être rechargé et conserve l’énergie aussi efficacement que le lithium. En outre, ce zinc permet de réaliser par impression des batteries à la fois plus fines et tout à fait souples. Cette technologie innovante ouvre la voie vers des écrans flexibles et des systèmes électroniques informatiques souples directement intégrés aux vêtements.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

PRWeb

Technology Review

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top