RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le WiFi gratuit dans le métro parisien le 26 juin 2012

La société espagnole Gowex, spécialisée dans le WiFi dans les transports et lieux publics, va inaugurer mardi 26 juin le WiFi gratuit dans le métro parisien. La Ratp avait renoncé à lancer son appel d'offres sur la 3G à l'automne.

A défaut de 3G, les voyageurs du métro parisien pourront bientôt surfer en WiFi. Et gratuitement qui plus est. Et ce grâce à une société espagnole Gowex, spécialisée des accès WiFi dans les réseaux de transport et les lieux publics. Cette entreprise peu connue du grand public, cotée depuis deux ans à la Bourse de Paris (Alternext) et à celle de Madrid, vient d'adresser des invitations mystérieuses, un « teaser » masquant son nom, annonçant une inauguration et une démonstration du WiFi gratuit dans le métro parisien, mardi 26 juin, dans un hôtel près de la gare Saint-Lazare. Certains ont cru que Free était derrière l'opérateur. Il nous a été confirmé de source proche que c'est bien Gowex qui se cache derrière cette invitation et pas du tout Free.

  • La 3G dans le métro est au point mort

« Venez découvrir comment les voyageurs vont pouvoir surfer gratuitement dans le métro à Paris : rester connecté sur Facebook et Twitter sur son smartphone ou sa tablette, lire la presse, surfer sur des sites » promet l'invitation. Peu de détails émergent pour l'instant sur ce lancement (nombre de stations couvertes, montant de l'investissement, gratuité complète ou temporaire), qui intervient alors que le projet de la 3G dans le métro est au point mort. La Ratp, qui devait lancer un appel d'offres à l'automne, s'était heurtée à l'opposition générale des opérateurs : la régie voulait réserver l'exclusivité à un opérateur, constituer une co-entreprise et prélever un pourcentage sur le chiffre d'affaires. La Ratp s'est-elle associée à Gowex pour relancer les discussions avec les opérateurs ? En termes de timing, ce lancement intervient au moment où le métro de Londres va offrir un accès WiFi pour les Jeux Olympiques avec le câblo-opérateur Virgin Media (pour un montant estimé à une cinquantaine de millions d'euros). Du côté de Gowex, c'est son deuxième contrat en France, après la ville de Bordeaux. La société a installé du WiFi dans une soixantaine de villes, dont Madrid, Buenos Aires et Nanjing, en Chine.

La Tribune

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top