RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Whirlpool teste machines à laver et sèche-linge "intelligents"

Whirlpool veut accélérer le développement de masse des appareils "intelligents" commandables à distance depuis un téléphone portable ou un ordinateur. Le numéro un mondial de l'électroménager a commencé à tester des machines à laver et des sèche-linge "intelligents" dans trois foyers d'Atlanta, aux USA. Le projet pilote, baptisé "Laundry Time" ("C'est l'heure de la lessive"), est destiné à faciliter l'organisation des lessives grâce à un système permettant de commander la machine à distance via le téléviseur, l'ordinateur et le téléphone portable.

Lors d'une démonstration à Atlanta, des messages provenant d'une machine à laver à chargement frontal arrivaient en temps réel sur un écran de télévision situé dans une autre pièce. Les consommateurs peuvent, par exemple, recevoir un message qui les prévient que le cycle de lavage est terminé ou que le sèche-linge n'a pas été activé. En appuyant sur une touche de leur portable, les familles participant au test peuvent prolonger un cycle de lavage ou mettre en route une autre lessive tout en faisant des courses au supermarché.

"La lessive est une corvée", a décrété Tim Woods, vice-président de la division Whirlpool responsable de l'étude. "Pourquoi ne pas laisser de côté cette tâche quand la technologie a une solution ?" Whirlpool, qui s'est associé sur ce projet avec Microsoft, Hewlett-Packard, Procter & Gamble, Panasonic et Cingular Wireless, veut mieux connaître les comportements du consommateur face à l'électroménager "intelligent" et utiliser ces connaissances pour mettre au point d'autres produits. Alors que les consommateurs cherchent de plus en plus à gagner du temps et de l'efficacité, l'idée d'appareils ménagers "intelligents" fait son chemin. Parallèlement, les fabricants étendent les champs d'application des réseaux à de plus en plus de produits. "Les comportements changent," commente David Baumert de chez Microsoft. "Les jeunes considèrent l'internet appliqué aux services et aux appareils comme quelque chose qui va de soi plus que comme une nouveauté."

"Si une application facilite vraiment la vie, les consommateurs seront alors prêts à adopter ces produits et à y mettre le prix", estime Marlene Bourne, analyste chez Bourne research, ajoutant que ces appareils "intelligents" seraient moins gourmands en énergie. Les trois foyers sélectionnés à Atlanta devaient répondre à certains critères comme posséder au moins deux ordinateurs, des téléphones portables compatibles et un réseau interne.

Reuters

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top